Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________   

                                                                    

  Accueil

 

    Sommaire

   

 Association P.N.

   Adhésion et dons

   Activités

   Agenda

   Statuts 

   Règlement intérieur

   Contact

   Nos Livres

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Bio-Electronique Vincent 

  Création de la Vie  

  Cycle lunaire

  Dynamisation

  Energies

  Cycles vitaux

  Mesures vitales

  L'Oscillation

  Rayonnements

  Polymorphisme

  Sciences Cachées

  Science de la Vie

  Transmutations

 

  La Vie du Sol

  Analyse du Sol

  Compost Eubiotique

  Notre Compostage

  Equilibre Electronique

  Equilibre du sol

  Equilibres Vitaux

  Docs Amendements   

  Docs Plantes utiles

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Amendements

  Agri Traditionnelle

  Arboriculture

  Les cations essentiels

  Elevages

  Maraîchage & Jardin

  Viticulture

  Insectes

  Maladies

  Conseil Technique

  Le suivi agraire

 

 L'alimentation

  Cycle de l'air

  Cycle eau

  Cycle Azote

  Cycle Carbone

  Eau La Vie

  Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Marché libre

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins Naturel ?

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Le "SEL"

 Organiser notre Marché

  Réseau Ech et savoir

  Paradoxe

   

 NaturOparc

  Infos  

  Bibliographie

  Blog PN

  Liens Utiles

 

 

 

 

                    L'Agriculture Naturelle

 

    Notre concept est innovant, dans la mesure ou ce qui existe ne prend pas tout en compte !          

 

   Nous comprenons que les concepts qui se définissent ainsi, n'utilisent pas toutes les ressources que la Nature    

   met à notre disposition, tout simplement parce qu'ils ne pouvaient avoir été informés, savoir comment la Nature

   agit pour créer les plantes et se protège des rayons solaires, ...

 

   Notre concept est défini sur la page "Notre méthode de Culture Naturelle"

      qui inclut  SIX  phases d'opération, indissociables.

 

     - Analyse du sol, selon nos procédés :

       Les équilibres des roches mères (Argile, calcaire et sable) différent de la méthode de granulométrie

 

       Les équilibres électroniques par la méthode dite de Bio-Electronique Vincent.

 

    - Apport d'amendement par des terres naturelles pour rééquilibrer l'humus, ce qui permet aussi d'améliorer

       le pH.

 

    - Apport d'engrais composté sur le sol pour nourrir le sol, les plantes

 

    -  Semer, planter dans le compost, la plante ayant directement sa nourriture à son contact.

 

    - Arroser avec une eau épurée, sans chlore.

 

    - protéger la sol des rayons solaires, par un paillage ou une plante complémentaire.

 

  Il faut se rappeler que le meilleur ouvrier du sol est et reste le ver de terre.

 

    Si une seule de ces phases, n'est pas respectée, le vers de terre ne travaille pas comme il faut !

 

    Tout sol qui ne fonctionne pas normalement ne peut pas produire la qualité et la quantité optimale, son activité

     n'est plus biologique, elle devient propice aux maladies, aux attaques des insectes, et on se retrouve réduit à la

     réactivité automatique, face à un problème qui induit un traitement, sans résoudre le problème.

 

     Dans la même optique, le fait de ne pas déchaumer et broyer sur place crée un problème de pourriture des

     racines dans le sol, ce qui va nuire au semis suivant, surtout si on pratique pas l'assolement ( la rotations

     des cultures).

 

  Il ne faut pas se tromper d'adversaire !

 

   Notre but n'est pas de considérer que les agriculteurs industriels sont les seuls responsables de la pollution

   et de  l'empoisonnement des aliments, ils le savent, ils en sont les premières victimes.

 

   Ils sont dépendants d'un système organisé par les financiers, les fabricants d'engrais chimiques et de

   pesticides, et ils sont encadrés par les coopératives agricoles, les chambres d'agriculture

 

   On ne peut pas rechercher les aides communautaires pour continuer à produire de mauvais aliments, polluer,

    risquer ses gains en bourse, se considérer comme les sauveurs de la planète et avoir la prétention de vouloir

    nourrir toutes les populations de la planète.

 

   L'agriculture industrielle n'y est jamais parvenue et ce n'est pas ainsi que l'on peut y parvenir.

 

   C'est sur leur sols respectifs que les peuples créeront leur nourriture et leur indépendance, en respectant la

   vie du sol.

 

    Chaque peuple a son vécu, ses traditions, et c'est en les aidant que l'on pourra améliorer la vie, la rendre plus

    saine.

 

    Si les mauvaises pratiques culturales ont détérioré la vie du sol, le fait rétablir la capacité du sol à produire sain

    va avoir un coût qu'il faudra bien assumer et il faudra obliger nos dirigeant à compenser ces coûts, puis qu'ils

    ont  financé la déchéance des sols, l'épuisement de nappes souterraines et des cours d'eau.

 

   La population n'a pas à supporter  les coût des mauvaises pratiques agricoles ni des projets visant à

   privatiser l'eau naturelle au profit des prédateurs de la  nature, pas plus qu'elle doit supporter les risques de

   pollutions ou de contaminations de quelle ordre que ce soit.

 

   Le respect de la vie des sols est la seule solution pour retrouver les équilibres de la Santé.

 

   Il n'est pas envisageable que des élus, des responsables politiques, des services publics, puissent

   décider de détruire des sites naturels pour que des agriculteurs continuent à anéantir les ressources

   en eau, parce qu'ils ont une mauvaise méthode de travail, et parce que leur seule ambition est le gain.

 

   A quoi cela sert-il qu'un état ait créé un ministère de l'écologie, que ses instances décident de réduire les

   émissions polluantes, si cet état n'est pas capable de tout faire pour protéger les ressources naturelles en eau.

 

   Pire, le fait de soutenir, de financer des puisages dans les nappes souterraines, de construire des retenues sur

   les cours d'eau, pour ne satisfaire que des prédateurs qui gaspillent une ressource parce qu'ils ne veulent pas

   changer leurs mauvaises pratiques est une atteinte aux biens publics par un état, des institutions et des élus.

____________________________________________________________________________________________________

                                                                     

 

                                                                                      Association PANSERNATURE

                                                                                                    Loi 1901  N° : W37 200 4440           

                                                                                                          Webmaster : contact@pansernature.org
                                                                                                       Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                                                         Dernière modification : 23 juin 2018