Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________                            

     PANSERNATURE

   Promotion de l'Agriculture Naturelle pour la Santé et l'Environnement Restauré

                                                                                                                                                                        

  Accueil

 

    Sommaire

   

 L'Association P.N.

  Adhésion et dons

   Activités

   Statuts  Règlement

   Contact

   Nos Livres

 

  Réseau Ech et savoir

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Création de la Vie

  Equilibres vitaux

  Electricité sciences

  Mesures vitales

  Bio-Elctronique

  Polymorphisme

  Transmutations

  L'Oscillation 

  Dynamisation

  Rayonnements

 

  La Vie du Sol

  Equilibres Agraires

  Equilibre Electronique

  Equilibres Vitaux

  Analyse de Sol

  Docs techniques

  Compostage PN

  Compost Eubiotique

  Cycles vitaux

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Agriculture

  Arboriculture

  Maraîchage et Jardin

  Viticulture

  Amendements

  Plantes utiles

  Elevages

  Insectes

  Maladies

  Conseillers

  Le suivi agraire 

  Cycle lunaire

  Echanges-troc

 

 L'alimentation

  L' Air et son cycle

  L'Eau La Vie

  L'Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

  Arnaque Linky

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Paradoxe

  Cartons Rouges

 

 NaturOparc

 

 Nouvelles

  Infos Classées 

  Bibliographie

  Blog

  Liens Utiles 

  Agenda

 

 

 

                        Les théories de l'Atome

 

 Elle a été décrite par Démocrite, puis par Leucite trois siècles avant notre ère, il y a 2 300 ans.

                  "L'atomes est la plus petite partie de la matière, des grains insécables"

 

 Elle a été reprise par Dalton un chimiste en 1808 Il y a près de 200 ans :

      " Chaque corps ou élément chimique, est composé d'une multitude de particules identiques et insécables".

           "Chaque atome a une masse bien définie, constante, propre à chacun d'eux".

 

 Il reprenait les travaux de :

 

 Benjamin Franklin sur le caractère granulaire de l'électricité en 1735

 

 Bernouilli sur la théorie cinétique des gaz, en 1738,

 

 Higgins expliquait le mécanisme des réactions chimiques en 1789

 

 Proust avait établi que la combinaison de deux corps avait une composition chimique invariable.

 

 Elle a servi à Avogadro pour concevoir la masse ou poids moléculaire d'un élément chimique,

           Ce qui sera confirmé par Ampère, en 1814.

 

 La nature électrique de l'atome est établie par Davy en 1807 qui pratique l'électrolyse des métaux, il en déduit la 

 théorie des polarités,  confirmée par Ampère, puis par Berzelius en 1819

 

 La notion de saturation d'un atome est due à Frankland en 1853 qui détermine la notion de valence de chaque orbite,

     ( valeur de saturation), couche ou période : 2 pour la 1°, 8 pour la 2°, ETC...

 

 Elle conduit à la Classification Périodique des Eléments de Mendeleïev, où chaque atome est défini par les première 

 lettre de l'alphabet en latin, ce qui donne  : Calcium (Ca) - Sodium (Natrium : Na)  -  Potassium ( Kalium : K) ,...,  suivi

 d'un exposant, un chiffre qui établit sa masse moléculaire. Chaque période est définie par le nombre de particules qui

 s'y trouvent.

 

 Chaque particule contient une charge électrique telle que Franklin et Faraday l'ont déterminé.

 

  Stoney en 1903 découvre l'électron et lui attribue la polarité négative.

 

  Pierre Curie établit en 1903 la loi du polymorphisme par le phénomène de réversibilité entre la polarité de l'énergies

  et celle du champ magnétique que l' énergie produit.

 

 Rutherford prouve l'existence du noyau en 1911, il établit que l'équilibre l'atome est stabilisé par une valeur positive

  de l'énergie du noyau quand elle égale celle des énergies négatives des électrons. Il pense que le noyau est

  uniquement composé de protons.

 

 Chardwick, élève de Rutherford, découvre le Neutron en 1935, avec Geiger et Rutherford, ils vont créer la table des

  isotopes et des nucléides.

 

  Ils vont permettre de redéfinir la table de classification des éléments de Mendeleiev, en les classant par le nombre

  d'électron.

 

 Louis Kervran, en 1936, va démontrer que la valeur de résistance du courant électrique ne suit pas la loi d'ohm

  dans les organismes vivants, que les associations ou dissociations des particules d'un ou plusieurs atomes sont

  effectuées par les bactéries, au sein de la vie, sans qu'il se produise la moindre réaction nucléaire nocive, expansive.

 

  Il va démontrer que les organismes vivants font des transformations dans la structure des éléments chimiques,

  jusqu'au cœur de l'atome pour créer ceux, qui leur font défaut,  en respectant la masse moléculaire.

        "Les transmutations biologiques à faible énergie"

 

  Il démontre les "anomalies de structure" opérées par les bactéries dans le processus nutritionnel...

 

  La théorie de l'atome est devenue une réalité scientifique, son usage a souvent été accaparé par les militaires qui

  croient  posséder l'arme fatale ou par le civil qui l'utilise pour produire l'électricité avec son quotient de déchets  

  toxiques, de radiations pernicieuses et durables.

 

 Reprenons le principe de la réalité de l'atome, tel qu'il nous est enseigné:

 

  L'atome est composé de trois particules élémentaires :

  les électrons, les neutrons et les protons. Il se concrétise par :

 

    - Un noyau, appelé nucléon contenant Les Neutrons et les Protons. Seuls les protons sont ionisés (chargé d'énergie)

 

    - Des Electrons gravitent sur une ou plusieurs orbites comme le font les étoiles autour de la terre.

 

    - Le volume de l'Electron est 1860 fois plus petit que le Noyau, sa charge énergétique (négative) est égale à celle de

        l'énergie du Proton (positive) qui lui, serait dans un noyau.

 

   - Le Neutron n'émet pas pas de potentiel électrique.

 

 Un phénomène de physique élémentaire force l'électron à graviter à la vitesse de l lumière autour du noyau. un

 phénomène de répulsion magnétique qui équilibre la vitesse cinétique.

 

 L'atome d'Hydrogène est le plus simple, il est composé d'un noyau ne contenant

 qu'un proton et un seul électron gravite autour.

 

 

 C'est le plus petit des atomes de l'univers, sa taille est plusieurs milliards de fois plus petite que le millimètre,  s'il était

 grossi à la taille d'un millimètre la puissance de son énergie serait de près de 650 volts....

 

 Toute énergie positive développe son champ magnétique négatif de même puissance, pour s'équilibrer, par l'opposition

 des polarités.

 

 Les polarités d'énergie opposées (+,-)s'attirent,  Les polarités d'énergie similaires ( + + ou - -) s'opposent.

 Le même processus agit avec les champs magnétiques.

 

 On pourrait comparer le noyau de l'atome à celui de la cellule, un modèle reproductible à l'in fini

 

 Tesla avait démontré que l'on pouvait utiliser les champs magnétiques  terrestre et aériens, en captant les énergies

 par inductance, pour produire de l'électricité propre et gratuite : "L' Energie Libre";

 

 La recherche du travail de Tesla est une des solutions propres et durables pour l'avenir.

 

 En 1868 Mendeleïev avait défini le classement périodique des éléments chimiques  (atomes) par leurs masse

 spécifique, elle a été amélioré par Stoney, qui a quantifié les électrons et Rutherford qui a précisé celle des protons.

 

    1 (Période)

         2

       3

        4

        5

      6

          7

     8

     1 Proton,

       0 Neutron

    Hydrogène

     1 électron

 

 

 

 

 

 

   4

(2P +2N)

    Hélium

        2

             7

        Lithium

           3

           9

  ryllium

        4

           11

      Bore

         5

          12

   Carbone

         6

           14

  N : Azote

         7

         16

   Oxygène

        8

         19

      Fluor

         9

        20

      on

      10

        23

  Na : sodium 

          11

         24 Magnésium

      12

          27

 Aluminium

      13

        28

   Silicium

       14

           31     Phosphore

        15

       32

     Soufre

      16

       35

    Chlore

      17

        40

     Argon

      18

            39

 K Potassium

            19

         40

    Calcium

       20

 

 

 

 

 

 

 Condensateurs

      ioniques

Equilibre

stabilisant

   Métaux

  catalyse

Base de  

    Vie

    Création 

Croissance

structure

 Oxydants

 Poisons

Halogènes

  Gaz

   rares

 

  Ce travail est alors repris par Kervran en 1960 pour nous donner les liaisons entre les vingt principaux atomes qui sont

  utilisés par les organismes vivants, dans leur développement. (Transmutations), dans l'ordre croissant des électrons.

 

 La table de Karlsruhe ou tableau des Nucléides :

                                                                                   

 

Ions atomiques(Eléments)

Electrons

Protons

Neutrons

  Nucléides

Hydrogène     H

       1

       1

       0

 

Hélium           He

       2

       2   

       2

 

Bore                B

       5

       5    

       4

 

Carbone         C

       6

       6

       6

 

Azote              N

       7

       7

       7

 

Oxygène         O

       8

       8

       8

 

Fluor               F

       9

       9

      10

 

Sodium          Na

      11

      11

      12

 

Magnésium  Mg

      12

      12

      12

             21

Aluminium     Al

      13

      13

      14

 

Silicium         Si

      14

      14

      14

 

Phosphore      P

      15

      15   

      16

 

Souffre            S

      16

      16

      16

 

Chlore             Cl

      17

      17

      18

          24

Potassium      K

      19

      19

      20

   Radioactif 

Calcium         Ca

     20

      20

      20

            3

 

 L'équilibre de la structure est un facteur essentiel en agrobiologie, il permet l'action des bactéries pour effectuer les

 transmutations biologiques à faible énergie

 

 Les nucléides lourds du magnésium (21) associés à ceux du Calcium (3) équilibrent ceux du Chlore (24).

 

  Le magnésium est la clé de la vie végétale :

 

   - Il est l'équilibre entre potassium et calcium,

 

   - Il dynamise l'action nettoyante de l'argile en lui permettant de  s'expanser en présence du calcium.

 

   - IL permet la catalyse des éléments et améliore la multiplication cellulaire.

 

   - Il rétablit le fonctionnement immunitaire

   

 Le potassium est la clé de la vie animale, son caractère radioactif nécessite d'être contenu dans les limites utiles

  par le magnésium, en présence du calcium, pour éviter les lessivages de l'argile par la production du sodium.

 

  Cette table est un des éléments de  compréhension du fonctionnement des transmutations biologiques qui s'opèrent

  par l'activité enzymatique des bactéries

 

                        La théorie développée par Louis KERVRAN

 

  La figuration telle qu'elle nous a toujours été proposée, est une figuration plane, avec un noyau contenant les protons,

  et des électrons qui gravitent autour sur un ou plusieurs orbites.

 

  La physique élémentaire, la chimie ne retiennent que les interactions entre les électrons et les protons, parce qu'ils

  sont les seuls à émettre de l'énergie.

 

  Ces sciences ne tiennent pas compte du fait que les neutrons puissent avoir une action pouvant modifier le

  comportement des électrons ou des protons par le fait que la réalité des neutrons n'a été révélée par Chardwick

  qu'en 1935, et que déjà, tout le fonctionnement de la structure des atomes et des molécules avait été défini, comme  

  si tout devait le rester.

 

   Louis Kervran est un scientifique pluridisciplinaire, Physicien, Chimiste, qui a toujours cherché à établir la réalité

  des faits, là où elle se trouvait, la où elle permettait un fonctionnement logique pratique et utilitaire, quitte à bousculer

  les théories imposées, les dogmes surannés.

 

  Son explication est déterminante pour démontrer comment les soudeurs à l'arc étaient contaminés alors que les

  savants de l'époque (1936-1960) appelaient  "l'Oxycarbonémie"  ou l'intoxication par l'oxyde de Carbone, n'y étaient

  pas parvenus.

 

  Depuis longtemps il avait été déterminé que la présence de l'oxyde de carbone dans l'air ambiant, près des soudeurs

  à l'arc, n'excédait pas 1/ 100 000 de monoxyde de  Carbone (CO).

 

  L'intoxication ne se produisant que si le soudeur respirait un courant d'air passant sur du métal incandescent.

 

  Un simple rappel de la constitution de l'Air établit que celui-ci est composé essentiellement d'azote (78%), d'Oxygène

  (20,9%),  de Carbone (0,4%), de vapeur d'eau (0,1%), et des gaz rares

 

  Il est est aussi établi que les liaisons de l'Azote (N) ou du Carbone (C) avec l'Oxygène (O), sont sous la forme de :

       -  dioxyde d' Azote (NO2)  ou

       -  dioxyde de carbone (CO2) ,  presque jamais sous la forme dissociée (monoxyde d'Azote (NO) ou monoxyde

           de Carbone (CO).

 

  Pour qu'une explication logique puisse être fournie, cela signifie qu'il y a une autre façon d'étudier la formation logique

  des éléments à partir d'une reconsidération de la physique élémentaire, que la seule chimie, ne peut expliquer.

 

  Les travaux de Kervran lui avaient fait envisager que lors de la constitution de la terre, avant que l'atmosphère ne se

  forme, le milieu externe à la planète était et est toujours composé principalement d'éléments du type Hélium (He4), de

  l'hydrogène (H2) et du deutérium qui est un isotope lourd de l'hydrogène, le tout véhiculé par des rayonnements

  électromagnétiques (Vent Solaire).

 

  La formation, par association des matières en fusion, a provoqué d'énormes fumées qui entouré le globe pendant des

  millénaires, des vapeurs nitreuses (Azotées) et carbonées.

 

      - Carbonées de Carbone (C12) qui se sont liées à ,l'hydrogène (H1) pour former aussi de l' Azote (N14)

 

     - Nitreuses d'Azote N qui se sont liées à  l'Hydrogène (H2) ont formé l'oxygène (O16), par la  formulation suivante :

 

               N14  +  (H2)    ==>  Oxygène  O16   (  par la simple addition des électrons et des protons)

    

 

   Rutherford en 1904 a réalisé l'expérience qui consistait à  bombarder les vapeurs d'azote par les noyaux d' Hélium,

   il a obtenu la formation d'Oxygène, une transmutation bien réelle.

 

   Cela signifie que l'on ne peut plus considérer la formation du noyau de l'atome comme un ensemble strictement

   fermé, infranchissable, mais sous un autre angle, puisque les bactéries, les plantes effectuent ces transformations  

   sans qu'il puisse se produise la moindre radiation nucléaire ou échauffement substantielle du milieu.

 

    Dès lors Kervran a établi une nouvelle présentation des noyaux de l'atome.

 

    Il avait été établi que certains atomes libres sont souvent présents par paire,

 

    avant de former des liaisons organiques tels que : l'Hydrogène (H2) ou l'Oxygène (O2)

 

                                                                        Les liaisons moléculaires deviennent pour :

       - l'eau pure                                                         :   HOH  ou OH2

       - Le dioxyde de Carbone ou acide Carbonique :   OCO ou CO2

       - Le dioxyde d'Azote                                           :   ONO ou NO2

    Leur représentation en temps qu'atome double se ferait suivant le

    schéma :  chaque atome opérerait une rotation autour d'un axe, il en

    serait de même pour les liaisons moléculaires :

 

    La force de liaison électromagnétique qui lie les particules de l'atome

    serait ainsi beaucoup moins puissante qu'on ne le supposait.

 

    Cela confirmerait des observations simples comme le changement

    d'état d'un élément solide en élément liquide par simple élévation de la

    température : ( l'eau à -5°c : la glace solide , et à + 5°c du liquide).

 

    Ce qui est sans aucune mesure avec le formidable dégagement de

    chaleur produit par une réaction nucléaire (des millions de °c).

 

    En partant de ces observations, Kervran a recherché toutes les cas,

    toutes les possibilités pouvant  confirmer ou infirmer une telle hypothèse :

 

  La Bio-Electronique Vincent :

 

   C'est en étudiant les relations que les particules contenues dans les atomes qu'est née la science

   de Bio-Electronique. (dans les solutions acqueuses)

   

   Le pH : la mesure du taux d'acidité ou d'alcalinité est la mesure électromagnétique de l'énergie développée par les

    Protons, dans la relation H+ ==> OH-.

 

   Le Potentiel Redox : la mesure de la quantité de l'énergie électrique développée par les Electrons, dans la relation :

    H² ==> O² .

    La Réduction (Red) c'est l'intégration des électrons, le remplissage des couches électroniques externes des atomes

    L'Oxydation (ox) c'est la libération des électrons.

 

    La Conductivité c'est le taux d'activité ou de réactivité dans la mutation des électrons (Redox)

 

   C'est à partir de ces mesures qui se font avec les électrodes des appareils spécifiques, plongés dans la solution

   aqueuse concernée que L. C. Vincent a construit la valeur du Rapport Hydrogène rH², suivant la formule de Nernst

   pour obtenir la quantité d'énergie émise par électrons par valeur de pH, soit 42 millions de possibilités.

 

   Le graphique Vincent de l'états d'activité des terrains de la Vie, est établi avec les valeurs de pH et de rH²

 

 

 

 

                                                                                       ____________________________________________________________________________________________________________

 

                                                                      Association PANSERNATURE loi 1901  N° : W37 200 4440

                                                                                          Webmaster : pansern@pansernature.org
                                                                                     Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                               Dernière modification : 06 mars 2016