Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________                            

     PANSERNATURE

   Promotion de l'Agriculture Naturelle pour la Santé et l'Environnement Restauré

                                                                                                                                                                        

  Accueil

 

    Sommaire

   

 L'Association P.N.

  Adhésion et dons

   Activités

   Statuts  Règlement

   Contact

   Nos Livres

 

  Réseau Ech et savoir

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Création de la Vie

  Equilibres vitaux

  Electricité sciences

  Mesures vitales

  Bio-Elctronique

  Polymorphisme

  Transmutations

  L'Oscillation 

  Dynamisation

  Rayonnements

 

  La Vie du Sol

  Equilibres Agraires

  Equilibre Electronique

  Equilibres Vitaux

  Analyse de Sol

  Docs techniques

  Compostage PN

  Compost Eubiotique

  Cycles vitaux

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Agriculture

  Arboriculture

  Maraîchage et Jardin

  Viticulture

  Amendements

  Plantes utiles

  Elevages

  Insectes

  Maladies

  Conseillers

  Le suivi agraire 

  Cycle lunaire

  Echanges-troc

 

 L'alimentation

  L' Air et son cycle

  L'Eau La Vie

  L'Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

  Arnaque Linky

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Paradoxe

  Cartons Rouges

 

 NaturOparc

 

 Nouvelles

  Infos Classées 

  Bibliographie

  Blog

  Liens Utiles 

  Agenda

 

 

 

                      Le Constat Agraire

 

  Après de multiples de mesures effectuées sur les sols, les céréales, les plantes et les fruits,  ou les vins, nous

  avons constaté qu'il y avait des incohérences notoires entre les modes culturaux (Bio ou non Bio) :

 

    Il y a autant de modes de culture qu'il y a d'agriculteurs !

 

 Chacun d'entre eux a sa méthode, sa façon de cultiver, sa façon de stocker, une individualité désastreuse.

 

 Notre premier constat est qu'il a de bons agriculteurs Biologiques, appliquant la méthode Steiner au pied et à la lettre,

 d'autres qu'une partie, ou sur une partie de leur territoire ou de leur cheptel, comme il y a des agriculteurs

 conventionnels dits intensifs qui appliquent des procédés donnant d'aussi bons résultats apparents  que les "Bio".

 

 Un simple fait, en apparence anodin, mais révélateur, les agriculteurs biologiques en Bio-Dynamie, utilisent les

 mêmes analyses que les agriculteurs conventionnels, qu'ils font faire par les laboratoires agréés. directement ou par

 le biais du conseiller de la Coopérative.

 

 L'une des plus complètes que j'ai eu l'occasion de voir est très significative : Agriculteur bio : Sol limoneux, non

 battant. 

 

    Terre fine contenant : d'Argiles  17,7 % dont  4,5 % d' humus estimé,  Limons 32,1 %  et  sable. 50 %.

 

    Taux de silice et d'humidité, inconnus,

 

 

     PH :  5  souhaitable   6,5  ==> qualifié de très faible.                  notre analyse :    P.H.    :       5,2

     Redox absent.                                                                                                         Redox :    230  mV -   rH²  18,25

     Résistivité pas étudiée                                                                                             rhô     : 1 680 Ohms

     Composition minérales :

 

         Matières organiques  C x 1,72 =      4,5   %         Souhaité           2,5                        Ca CO3 :                      760

         CaO  : Oxyde de calcium             :   645 mg/kg     Souhaité :  2 520  -                        CaO     :                       508

         MgO  : Oxyde de magnésium      :     80 mg/kg     Souhaité :     180   -                        MgO    :                        116

         P2O5 : Phosphore échangeable    :   130 mg/kg     Souhaité :     170  -       .                P2O5    :                       170

         K20   : Oxyde de Potassium        :   148 mg/kg      Souhaité :       140   -                       K2O     :                       103

           SO    : Oxyde de sulfate               :     Pas recherché                                                  SO      :                          70

                  NO3  : Nitrates  -                         :     Pas recherché                                                   N03      :                        980

         NO2  : Nitrites                             :     Pas recherchés                                                  NO2     :                       130

         Ammonium pas     recherché                                                                                      NH4     :                      1810

        Cuivre, zinc, fer, pas recherchés                                                                                 Cu      :                            0,25

                                                                                                                                              Zn       :                            0,12

 

         Rapports Ca/ Mg   :           5,8 , souhaité      6    à 14  devrait être  15   -      C/N     pas recherché   (12)

                           K / Mg              0,8 , Souhaité      0,3 à   1  devrait être    2,5  -    (Ca + Mg)/ P  non recherché( !4+1)/3                            K / Na                 Pas recherché

 

     Leurs  Commentaires :

       Matières organiques élevées, capacité d'échange cationique élevée

       Taux de saturation très  faible.

       P.H. Trop faible.

       Etat calcique insuffisant, pauvre en magnésium, ,

          Il faut apporter des fumures supérieures aux exportations 6 300 Unités de calcium

            et 340 de Magnésium sur 2 ans.

 

     Notre  commentaire, N'ayant pas la connaissance de l'analyse de la roche mère, j

       nous n'avons pu faire qu'une extrapolation :

 

         Le PH devrait se trouver entre 6,5 et 7,2 - Le taux de matière organique est moyen  ( entre 5 et 8 )

   

         Le rH² est bon, mais la résistivité est trop faible ( entre 1500 et 3 000)

 

         Le taux de Calcium est insuffisant;

 

         Le taux de magnésium  (Ca/ Mg = 10 ==>  2500/ 250 ) est insuffisant  

   

         Le taux de Phosphate est relativement bon,

 

         Le taux de Potasse trop fort il est de K/Mg  il devrait être de MG/K = 2,5 à  3   ==>  85 à 90.  (250/3  = 83,33,)

 

     La nourriture est faible, de plus une résistivité élevée rend indisponible la nutrition, c'est le manque de Magnésium

     qui en est responsable, il se produit une délitage de l'argile qui ne peut retenir l'humidité parce que l'excès de

     potasse empêche le calcium de le fixer, il se produit un savonnage par le sodium qui est produit par le couple

       Calcium+Potasse.

 

     Le C/N est voisin de 0,6 , il devrait être de 12 par manque de carbone et de magnésium, peu d'humidité,

       il ne peut y avoir de création d'azote naturel, par les bactéries dont l'activité est réduite.

 

      L' acide carbonique CO² est indispensable pour créer l'azote naturel, de plus, il a pour rôle d'augmenter la friabilité

     de l'argile en la divisant et la mélangeant au calcaire, ce qui augmente la couche de la terre arable en facilitant le  

     drainage et en évitant les lessivages.

 

     On est sur les coordonnées de moisissures acides et trop réductrices, la verse, ...

 

     Il faut déchaumer dès la moisson, herser en apportant :

      500 Kg /Ha/ an  de dolomie (54% de Magnésium et 45% de carbonates) à PH alcalin 

      100 Kg /Ha de chaux pour remonter le P.H.

 

    Il faut un compost et non une fumure, où l'on apportera un C/N de 33, des céréales lacto-fermentées,  des minéraux

    proches de leur état naturel, comme la dolomie pour le magnésium, ... et de l'eau pure !

 

 Si on change d'option sur la façon de travailler le sol, il faut raisonner autrement !

 

 Tout a été organisé pour faire utiliser un maximum de produits nitrés, phosphatés et potassiques

 

  - Si la nature n'est pas sollicitée pour subir les effets des engrais chimiques et les pesticides,

 

  - Si on respecte son processus évolutif de création et de développement des plantes des arbres,

 

  - Si on lui apporte des engrais compostés, appropriés à la culture à venir,

 

 Pourquoi devrait-on procéder aux mêmes analyses des sols, sur les mêmes bases !

 

  En agronomie traditionnelle,

 

       L'analyse actuelle des structures du sol se fait par granulométrie :

       Granulats, sables grossiers, limons,  limons fins, argile, humus,...

         Avec parfois des limons argileux ou calcaires.

 

           Si l'on veut rétablir les équilibres entre sable, calcaire et argile,

             c'est impossible parce qu'un limon c'est un mélange de sable et d'argile.

 

       Les amendements ne sont prévus que pour maximaliser la production de calcaire soluble (Chaulage).

       ce qui est favorable qu'aux apports chimiques NPK

 

   En culture Biologiste, ou Bio-Dynamique, on utilise les mêmes paramètres et on a les mêmes conclusions.

   Si les apports sont en général plus biologiques, on n'a pas changé la forme du raisonnement :

 

   On trouve cela, il manque ceci, on apporte ceci, on n'a pas cherché à comprendre pourquoi il manquait ceci !

 

  Tant qu'on raisonnera ainsi rien ne changera, au mieux : on améliore les effets apparents, au pire : on régresse.

 

  Il faut reprendre les mesures du sol telles qu'on les a pratiquées jusqu'en 1905, 

 

     Sécher l'échantillon de terre pour connaître par différence de poids le taux d'humidité.

 

     Diluer, bien exprimer l'échantillon dans l'eau pour que les différents éléments soient bien dissous et filtrer.

       sécher et peser le filtrat pour connaître le poids de l'argile

 

     Brûler la terre restante pour éliminer l'humus, les matières organiques. bien rougir chaque grain. peser pour avoir

     le poids de l'humus par différence.

 

     Diluer dans 200g d'eau pour refroidir et ajouter de l'acide chlorhydrique (dilué à 10 %) les bulles qui se produisent   

     sont issues de la dissolution du calcaire.

     La fin du bullage signifie la fin de la dissolution du calcaire.

     sécher et peser on a le poids du sable (silice) et on en déduit le poids du calcaire.

 

     Même si la précision des mesures dépend essentiellement de la précision de la balance, elle est suffisante pour

     effectuer le voile d'équilibrage qui permettra le redémarrage de la vie organique.

 

 Apporter la nourriture des plantes après et sur le voile d'équilibrage, par un apport composté, comme le fait la 

 nature lorsque tombent de l'arbre, sur le sol,  les feuilles et les fruits, ainsi que les excréments des animaux venus 

 manger les fruits.

 

 Plus les apports seront exempts de boues indésirables (d'usine d'épuration) et de matières provenant d'écorce de

 résineux ( les terpènes nuisent  au développement bactérien) mieux le compost agira.

 

 Le compostage rapide, "Eubiotique" , suivant la méthode Jean Boucher ,  a l'avantage de conserver un bon  

  rapport C/N,  il est l'oeuvre des bactéries anaérobique, parce que couvert, sans aération. il a contient les enzymes

  qui vont favoriser la digestion des minéraux par les bactéries du sol.

 

 Processus utilisé pour la fabrication des dynamiseurs 500 - 501,..., Dans le sol, hors contact de l'air et des rayons

 UV.

 

 De plus, un sol qui n'a pas un engrais naturel complet, proche de l'analyse des turricules produits par les vers de

 terre, est un sol qui se déminéralise, se déséquilibre progressivement, se désertifie.

 

 Vouloir rendre fertile un sol en ne lui apportant que les trois molécules miracles "NPK", sans tenir compte du

 processus biologique du sol ne sert à rien, sinon à lui apporter du chimique, une sorte de mauvais sucre de gavage,

 qui le détruit.

 

 Trois molécules l'azote (NO3) l'Anhydride phosphorique (P205) et la Potasse (K2O) ne peuvent remplaces les vingt

  principales et indispensable à la vie.

 

 Les carences de certains minéraux, surtout du magnésium, sont préjudiciables.

 

 Les conséquences d'un sol désorganisé :

 

  A l'identique, dans tous les milieux vivants, le mode de nutrition et l'équilibre minéral des aliments sont les facteurs

 qui conditionnent la fabrication de l'aliment suivant, celui de l'être qui suit dans le processus de la chaîne alimentaire.

 

 Sans les mesures de la méthode Louis Claude Vincent, nous n'aurions pu établir, comprendre que le processus de

 fabrication enzymatique des protéines découvert par Antoine Béchamp ne pouvait se produire que dans un milieu

 acide et réducteur.  (Electropositif et magnétonégatif).

 

 Le tout dans un équilibre minéral comparable à celui du milieu marin découvert par René Quinton.

 

 La seule observation des plantes qui poussent naturellement sur le sol, les seules quantifications minérales du sol

 qui ont été définies pour les seuls apports NPKS, ne peuvent traduire la réalité du sol et son comportement.

 

 Un comportement devenu le principe directeur et moteur de l'action réparatrice par l'apparence des effets qui

 conditionne les apports circonstanciés ne peut avoir que plus de conséquences négatives que positives.

 

 Un sol qui se fatigue, qui se déséquilibre, se déminéralise, en perdant sa vie interne, son humidité, sa productivité.

 

 Les plantes sont moins vivaces, sujettes à toutes les infections, les attaques des insectes, qu'il faut combattre pour

 limiter les dégâts.

 

 On ne peut pas raisonner en biologie, comme en chimique, il faut que chaque minéral soit accompagné de son

 ferment, pour qu'il soit vraiment catalysable et assimilable par des préparations du type 501,

 

  Personne ne prend en compte la qualité de l'eau. :

 

  A part le système de réduction des doses qui utilise de l'eau filtrée et adoucie, proche de l'eau de pluie.

  L''eau devrait avoir pour mesures :

 

                   PH 6,8 à 7  -  rH²  25 à 36  -  Rhô supérieur à 6 000 et moins de 100 mg/L)

 

   Seule une eau pure peut être dynamisée par le mouvement., parce que la dynamisation si elle joue sur un apport

   d'électrons par l'incorporation de l'air, elle dynamise aussi les résidus nocifs que l'eau brute contient.

 

     - Dans la fabrication du compost (50 L/m3)

     - Pour abreuver les animaux et les hommes

     - Pour effectuer les pulvérisations correctives ou les traitements.

 

  L'eau est l'élément naturel qui ne doit souffrir d'aucune altération, elle élabore et conditionne tout le développement

  de la vie, depuis l'ensemencement jusqu'à son épanouissement.

 

 Dynamiser une eau brute par le mouvement, provenant d'un puits, d'une rivière ou pire de l'eau de la ville, c'est aussi

 rendre actif tous les polluants qu'elle contient, même si elle a acquis une vibration plus intense, elle est aussi plus

 propice à leur diffusion.

 

 Presque personne n'utilise les analyses électroniques ou minérales de bonne façon, ni ne vérifie le niveau de qualité

 de l'aliment produit et son équilibre.

 

 Le seul avantage c'est que l'agriculture biologique est contrôlé pour dans sa méthode agraire par l'absence de

 produits chimiques de synthèse. Son inconvénient c'est l'ignorance des phénomènes transmutatoires et Bio-

 Electroniques et Eubiotiques, découverts après le décès de Rudolf Steiner...

 

 Ce n'est pas suffisant pour déterminer la qualité d'un produit ou pour répondre à l'attente du consommateur.

 

 Ce que nous avons constaté, c'est qu'à chaque fois que l'on a amélioré le sol pour le rapprocher de son équilibre,

 en le dopant par  le magnésium, on a vu les maladies cryptogamiques et les insectes ravageurs disparaître, sans

 avoir recours aux pesticides, aussi bien en mode biologique, qu'en culture intensive.

 

 On a observé que les céréales avaient un taux de protéines inégalées, sans apport d'azote au derniers stade, des

  épis ayant plus de 120 grains bien développés, plus nourrissant puisqu'il fallait réduire les rations pour les animaux.

 

 La prairie, la mère de tous les sols, se verdit, s'unifie et dégage une vibration purifiante que les vieux agriculteurs, les

 animaux ressentent, elle se traduit par un poil plus lisse, brillant, une lactation plus équilibrée, un lait qui devient très

 assimilable par les estomacs fragiles,  plus de diarrhées des jeunes veaux, suppression des mortalités,......

 

 Le vin a déjà des tannins naturels, une transformation naturelle de moût en vin, qui ne supporte plus les

 tripatouillages du départ de la vinification, le sulfitage, l'apport des correcteurs et surtout de sucres raffinés, édulcorés,

 mais qui retrouve sa vitalité propre en donnant des arômes naturels incomparables...

 

 L'enracinement des plantes, des arbustes est la seule arme de résistance aux conséquences climatiques, surtout

 si il est précédé par le travail des vers de terre qui creusent des galeries jusqu'à la roche mère

  ( De 50 cm à un mètre de profondeur ).

 

   Alors faisons les calculs :

 

  - Un passage, après déchaumage et roulage simultané, Pas de désherbage,

 

   - Quelques jours après, on répand le compost en apportant les minéraux sur la chaume.

 

   - Un fraisage d'incorporation du compost avec roulage et le semis d'une céréale carbonées de printemps

        (Orge Chanvre ou seigle).

 

   - Des rangs de 30cm.  (Semis correspondant à la nature du sol et choisi en fonction de son mode cultural

       précédent)

 

   - Semis tardif de la céréales en blutage léger un mois après.

 

   - Un à deux apports correctifs par pulvérisation,

 

   - Un fauchage et broyage de la céréale de printemps.

 

   - Un à deux apports correctif sur analyse...

 

   - Pas ou peu de fongicide, d'insecticide ou de désherbant.  (Combien coûtaient-ils ?)

 

     - Combien de passages en plus, cela occasionne ?

     - Combien peu-t-on vendre une céréale un légume, un fruit ou un vin de cette qualité, et à qui ?

 

        La vraie qualité a une demande que plus de 200 % de celle qui est produite actuellement,

        Il suffit d'organiser les cultures en prévision de la demande, pour en assurer l'écoulement.

 

 Autre élément important :

 

 La rotation des cultures n'est pas ou peu effectuées, la légumineuse qui devrait suivre une céréale, n'est pas ou peu

 effectuée, il y a perte d'azote par nitrification non utilisée, d'août à octobre, Il a été calculé que cela représentait près

 de  50 Kg d'azote à l'hectare soit l'équivalent de 300 Kg de nitrate d'ammonium.

 

 La culture d'une légumineuse (vesce, moutarde ou trèfle) permet de récupérer et de multiplier par trois l' azote, soit

  150 Kg/ Ha, si elle est moissonnée verte, séchée au soleil, enfouie par un passage de disque et roulée.

 

 Autre exemple : Si on sème en mai, un trèfle, entre les rangs d' une céréale, que l'on enfuira dès la récolte de la  

 céréale avec un compost léger et que l'on cultive aussitôt des haricots après la céréale, la vente des haricots

 compensera largement  le compost, la nitrification, au lieu de prendre l'azote au sol, donnera de quoi économiser

 l'équivalent de vingt tonnes de compost à l'hectare,  pour nourrir la céréale ou une autre culture...    

 

   On a rien fait quand on n'a pas tout bien fait !  Epicure ( Devise de Jean Boucher )

 

 Toute façon de revoir un comportement apparaît comme une nouveauté, un artifice, un potentiel de surcroît d'activité,

  la peur latente de ne pas réussir, mais le seul fait de l'entreprendre est une dynamique positive.

 

 Ce constat n'est pas que le notre, mais il nous a conduit à créer une association pour inverser la tendance qui 

 consiste à ne privilégier qu'une orientation, celle qui est le continuum verra, qui construit la vie saine, avec un peu de

 bon sens et de courage on peut oeuvrer pour le bien de tous .

 

                                                                                       ____________________________________________________________________________________________________________

 

                                                                      Association PANSERNATURE loi 1901  N° : W37 200 4440

                                                                                          Webmaster : pansern@pansernature.org
                                                                                     Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                               Dernière modification : 06 mars 2016