Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________                            

     PANSERNATURE

   Promotion de l'Agriculture Naturelle pour la Santé et l'Environnement Restauré

                                                                                                                                                                        

  Accueil

 

    Sommaire

   

 L'Association P.N.

  Adhésion et dons

   Activités

   Statuts  Règlement

   Contact

   Nos Livres

 

  Réseau Ech et savoir

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Création de la Vie

  Equilibres vitaux

  Electricité sciences

  Mesures vitales

  Bio-Elctronique

  Polymorphisme

  Transmutations

  L'Oscillation 

  Dynamisation

  Rayonnements

 

  La Vie du Sol

  Equilibres Agraires

  Equilibre Electronique

  Equilibres Vitaux

  Analyse de Sol

  Docs techniques

  Compostage PN

  Compost Eubiotique

  Cycles vitaux

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Agriculture

  Arboriculture

  Maraîchage et Jardin

  Viticulture

  Amendements

  Plantes utiles

  Elevages

  Insectes

  Maladies

  Conseillers

  Le suivi agraire 

  Cycle lunaire

  Echanges-troc

 

 L'alimentation

  L' Air et son cycle

  L'Eau La Vie

  L'Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

  Arnaque Linky

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Paradoxe

  Cartons Rouges

 

 NaturOparc

 

 Nouvelles

  Infos Classées 

  Bibliographie

  Blog

  Liens Utiles 

  Agenda

 

 

 

                   La  Compréhension  du  Monde Vivant :

 

                                Le CONCEPT Créatif VITAL

 

  Notre propos est de démontrer que le cheminement de la vie est inscrit dans un processus immuable, celui de

  l'unique recherche de son amélioration dans et par le cycle des apports alimentaire et par les fermentations.

 

  Notre constat, après les milliers de mesures effectuées sur le terrain est que :

 

   - La vie se construit à partir du sol, dans le sol, par le sol.  Tout se passe dans l'infiniment petit, au niveau de

      l'énergie.

 

   - La qualité de l'eau, sa pureté, joue un rôle majeur, incontournable. Sans cette pureté, rien n'est possible.

 

   - Le sol, depuis la nuit des temps construit son équilibre en fonction de son propre rythme biologique, celui des

     saisons.

 

   - C'est le sol qui crée et fait germer la plante qui va le nourrir ou le guérir pour maintenir ou rétablir son équilibre.

 

   - C'est le sol qui crée l'insecte qui détruira la plante malade et seulement cette plante, pour ne pas être pollué

     par elle.

 

  Cela a commencé avant la venue de l'homme sur cette planète, cela continuera après qu'un nouvel être l'aura  

  remplacé.

 

   Aujourd'hui, nous avons la connaissance de tout cela parce que les chercheurs qui nous ont précédé ont permis

   de le découvrir, mieux, ils nous ont donné la connaissance des moyens pour le comprendre, pour mesurer la

   réalité et calculer les éléments qui peuvent reconstruire les matières détruites, restaurer les équilibres de la vie...

 

   TOUT est inscrit dans les Cycles Vitaux qui sont ceux de la nutrition, ils se traduisent à chaque étape

   par l'assimilation des aliments qui donnent à l'être qui l'absorbe, son énergie pour accomplir sa tâche.

 

   Tous les aliments, sans exception, sont ou ont été composés à partir de d'autres êtres vivants, bactéries,

    insectes, plantes, animaux, ...  La chaîne des protéines qui est transformée en énergie utilisable...

 

   Le processus qui engendre la Vie ne se construit, ne se transforme que pour améliorer la Vie.

 

   Dans les millions de combinaisons et d'échanges de particules infimes qui s'opèrent à chaque seconde, il y a

   une recherche constante du maintient des équilibres entre celui des minéraux nécessaires et celui des énergies

   produites.

 

   L'équilibre, biologique et minéral, est la seule condition qui établit l'état de Santé, de pérennité.

 

   Rien ne se fait au hasard, c'est comme si tout était déjà prévu, organisé, avant même que l'homme y ait pensé. 

 

   Essayons de comprendre :

 

   Tout commence dans l'infiniment petit,  plus fins que les microparticules, les quarks qui

   composent   les atomes,...

       (Telle que la plus grande hypothèse de calcul quantique puisse permettre de le concevoir)

 

    Tout comme  Antoine Béchamp l'a décrit, ce qui a été successivement confirmé par

   Raymond Rife, Georges Lakhovsky,  Jules Tissot,  Gaston Naessens et Linus Pauling :

 

   Le programme du processus vital est inscrit dans les grains d'énergie comme l'est un

   programme sur le disque  dur d'un ordinateur, Il contient toutes les informations génétiques qui

   vont permettre de construire un être complet et  vivant, animé de vie.

 

  Toute forme de vie se crée dans le sol, depuis que les poussières cosmiques se sont

   agglomérées pour former la terre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Au départ de la constitution de la matière, les grains d'énergie se regroupent comme le schéma ci-dessus, un

    peu comme si dans leur noyau, un programme le prévoyait, pour former les particules élémentaires.

 

    Ensuite à chaque stade de l'évolution, les grains d'énergie vont participer à la construction effective de la matière

    par des apports qui vont être guidés, selon les besoins du milieu, en fonction des polarités et du taux vibratoire du

    milieu, du pH, du Redox et de la température.

 

   Cela signifie que la formation de l'embryon d'un être vivant, plante, insecte, animal, obéit  à la complexité de

   l'équilibre ou du déséquilibre du milieu. (Un milieu où le taux vibratoire est le moteur de l'évolution).

 

   Si le milieu est sain, équilibré, avec un bon taux vibratoire, l'être sera conforme au besoin du milieu, pour

   participer à l'évolution constructive de ce milieu, une forme d'usine de fabrication des matières où les matériaux 

   nécessaires à la construction du milieu se façonnent, se créent au gré des besoins.     

          

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                   Développement organisé de la vie des êtres vivants ( Encyclopédie universelle : Ed Marabout 1960)

 

  Charles Darwin avait émis que  le principe de la génération spontanée des espèces serait une réalité.  

 

  René Quinton a démontré que l'évolution des espèces dépendent du degré de refroidissement de la terre, étape

  par étape.

 

  Le réchauffement actuel du climat fait apparaître des nouvelles espèces, des espèces migrent, d'autres sont en

  train de disparaître.

 

  Il démontre aussi que tout organisme vivant s'entoure d"une enveloppe protectrice, vis à vis des rayonnements ou

  de l'oxygène de l'air, mais aussi pour maintenir la température originelle, interne.

 

  Les biologistes ont démontré que dans un 1 m² d'humus naturel, ayant une épaisseur de 5 cm, il y a

  plusieurs milliards de bactéries, des milliers  d'insectes microscopiques, des centaines de vers de terre...

 

  Dans le fonctionnement de l'humus, qui est pour moitié de la cellulose en transformation, le rôle du ver de terre qui

  va puiser des minéraux jusque dans la roche mère des minéraux pour compenser la carence de la couche arable, 

  est essentiel pour produire un engrais parfait, dans les turricules qu'il dépose, en surface,  sur le sol.

 

  Il n'y manque le magnésium qui a disparu par l'usage répété des engrais chimique et des pesticides, le rendant

  inactif.

 

  Or, pas un biologiste n'a été cherché à démontrer comment viennent les vers de terre dans le sol d'une parcelle de  

  quelques ares cultivée biologiquement et isolée au centre de plusieurs centaines d'hectares de terres cultivées  

  industriellement, où les vers de terres ont été détruits depuis plus de 50 ans par les engrais chimiques. 

 

  Nos biologistes modernes n'ont pas cherché à expliquer pourquoi une plante précise n'est dévorée que par un seul

  type d'insecte ou de ver, on a émis l'absurdité que cet insecte ou ce ver était déjà là, avant que la plante ne soit

  semée, sous la forme d'un embryon.

 

   Arden B. Andersen a publié une étude où la relation de cause à effet qui lie la plante et le sol du point de vue

   électronique.

 

   Il signale que des chercheurs avaient déjà prouvé que les systèmes vivants ont des signatures

   électromagnétiques. 

          ( Albert Abrams, Georges Lakhovsky, Nikola Tesla )

 

   Phillip' S Callahan a démontré que les plantes émettaient des

   signaux électromagnétiques dont la fréquence dépend de la

   composition minérale et de l'équilibre biologique du sol.

 

   Il a prouvé qu'il fallait que les plantes soient malades pour que les insectes les attaquent et qu'un champ perturbé

   est détectable, par les satellites "Landsat", par l'intensité de leur spectre infrarouge.(1985)

 

   Ce qui signifie que si le sol est sain et équilibré, la plante ne pourra être attaquée par l'insectes, pour la détruire.

 

   L'émission d'un signal électromagnétique émis par un organisme vivant provient de sa constitution cellulaire.

    

   En 1915, Raymond Royal Rife a observé que chaque bactérie ou  virus émet une fréquence de résonance qui lui

   est propre.

 

   Dès 1929, avec Pillip Hoyland, il va concevoir et fabriquer un émetteur de fréquence à décharge d'hélium qui va lui

   permettre de détruire les "bactéries" du Cancer, avec une réussite de 100 %.

 

   En 1960, Gaston Naessens va, à son tour, découvrir le véritable fonctionnement de la construction cellulaire qu'il

   décrit  par le processus du cycle somatidien à partir des grains d'énergie: les "Somatides" .

 

   Les grains se rassemblent pour former un spore, qui se transforme en cellule, puis en bactérie, puis en

   ascospore, quand  le cycle se termine,  les somatides sont libérés, intacts, seule subsiste l'enveloppe fibreuse de

   l'ascospore.

 

  On observe ainsi qu'il y a multiplication des somatides, donc de la matière

 

  La transformation de la cellule en bactérie est une modification interne de l'organisation des grains d'énergie

  qui permettent la transformation des nutriments en énergie vitale.

 

  Un disfonctionnement dans cette transformation est le point de départ d'une pathologie par transformation de la

  cellule en germe pathogène, bactérienne  ou virale. Une détérioration interne !

 

  G. Naessens démontre aussi que si par insuffisance du système immunitaire, une bactérie sanguine peut se

  reproduire, elle va créer une hormone qui accaparera tout l'azote disponible, rendant inopérant le système

  immunitaire, le point de départ d'un cancer ou d'une leucémie.

 

  Les chercheurs de l'école de Nancy avaient démontré que les grains d'énergie ou micelles, qui perdaient leur

  mouvement, ou leur énergie, se regroupaient en un point de la cellule, formant un amas, comme le fait la vase dans

  un verre quand on cesse de remuer l'eau..

 

  Ils avaient aussi établi que toutes les formes de pathologies étaient précédées par le regroupement des micelles

  inertes.

 

  Ils on établi que le fait de soumettre une cellule en train de mourir, par la perte de la vitalité brillante des ses grains,

  à une simulation électrique de faible voltage, permettait aux grains de retrouver leur énergie et leur mouvement.

 

  Andersen rapporte que V. P. Kaznocheev, en 1976, en travaillant sur les travaux de Lakhovsky (1935), a démontré

  qu'une maladie pouvait être induite ou inversée par le rayonnement d'un champ électromagnétique agissant sur le

  fonctionnement cellulaire d'une culture.

 

  Kaznocheev a même pu établir, en 1988, que la contamination virale pouvait être transmise via les photons des 

  rayonnements ultraviolets.

  

  Fritz Alexander Popp, en 1988, a démontré que l'interaction des transformations chimiques est au départ

  énergétique :   L'énergie précède la matière.

                                                                                                                                                                                                                                      

  Callahan rapporte aussi que l'humus du sol émet comme un poste radio dont le "végétal" serait l'antenne,

  diffusant une onde audio.

 

  Phénomène observé dans l'eau, d'un substance dissoute qui conserve une trace audio, après une dilution poussée,

  infinitésimale, par Jacques Benveniste. "La mémoire de l'eau", une information électromagnétique audio active,

  pouvant être enregistrée, copiée..

 

  Dans son "Cours aux agriculteurs" Rudolf Steiner indique que les cornes des animaux sont des antennes

  cosmo-telluriques, et que la corne des sabots des animaux sont leur prise de terre.

 

  Un sol fertile est paramagnétique et un sol stérile est toujours diamagnétique... (polarité négative).

 

  Un organisme vivant est toujours un milieu essentiellement composé d'eau liée, où les éléments sont en liaison

  par des ponts hydrogène, où la modification des structures est  effectuée par  les signaux électromagnétiques.

 

  Si Samuel Hahnemann a démontré que l'eau pouvait être le support énergétiquement dynamisé par le

  mouvement de l'action d'un poison dilué à la dose infinitésimale : l'Homéopathie

 

  Nous avons constaté que des agriculteurs conventionnels, utilisant des pesticides, diminuaient de 50% les

  doses des matières actives des pesticides, pour un résultat similaire, dès lors qu'ils utilisaient de l'eau épurée

  (adoucie) et acidifiée.

 

  En analysant le blé ou le vin, produits par cette méthode, les analyses en recherche de pesticides ont établi qu'il ne

  subsistait que 0,03 ppm, en totalité des minéraux, comme le cuivre, par contre, il n'y avait aucune trace décelable

  des produits employés.

 

  Ce que nous avons constaté, comme l'ont fait nos prédécesseurs, c'est que la maladie d'un plante, le défaut

  d'un fruit, la venue d'un insecte, sont l'unique réalité d'un déséquilibre situé dans la composition des structures du sol.

 

   Améliorons la composition du sol, apportons lui ce qu'il lui faut pour parfaire son équilibre, pour améliorer son

   taux vibratoire, et la maladie, le défaut ou l'insecte disparaissent .

 

   Le but de notre association est bien de faire connaître la réalité nécessaire des équilibres

 

    Un sol équilibré est la seule prévention efficace contre les maux qui atteignent les plantes.

 

                                 Prévenir vaut toujours mieux que Guérir

 

 

                                                                                       ____________________________________________________________________________________________________________

 

                                                                      Association PANSERNATURE loi 1901  N° : W37 200 4440

                                                                                          Webmaster : pansern@pansernature.org
                                                                                     Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                               Dernière modification : 06 mars 2016