Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________   

                                                                    

  Accueil

 

    Sommaire

   

 Association P.N.

   Adhésion et dons

   Activités

   Agenda

   Statuts 

   Règlement intérieur

   Contact

   Nos Livres

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Bio-Electronique Vincent 

  Création de la Vie  

  Cycle lunaire

  Dynamisation

  Energies

  Cycles vitaux

  Mesures vitales

  L'Oscillation

  Rayonnements

  Polymorphisme

  Sciences Cachées

  Science de la Vie

  Transmutations

 

  La Vie du Sol

  Analyse du Sol

  Compost Eubiotique

  Notre Compostage

  Equilibre Electronique

  Equilibre du sol

  Equilibres Vitaux

  Docs Amendements   

  Docs Plantes utiles

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Amendements

  Agri Traditionnelle

  Arboriculture

  Les cations essentiels

  Elevages

  Maraîchage & Jardin

  Viticulture

  Insectes

  Maladies

  Conseil Technique

  Le suivi agraire

 

 L'alimentation

  Cycle de l'air

  Cycle eau

  Cycle Azote

  Cycle Carbone

  Eau La Vie

  Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Marché libre

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins Naturel ?

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Le "SEL"

 Organiser notre Marché

  Réseau Ech et savoir

  Paradoxe

   

 NaturOparc

  Infos  

  Bibliographie

  Blog PN

  Liens Utiles

 

 

 

 

                      Le Cycle de l'Eau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 L’eau c’est :  74,0 %  de la surface de la terre

                         Dont : 97,4 %     d’eau salée ( Mers, océans, lacs )    

              Seulement :         2,6 %       d’eau douce :

                                                                    Dont :        2,00        %   : Les glaces polaires  

                                                                                        0,579 %  : L’eau souterraine

                                                                                        0,020 %  : Les rivières, les fleuves  

                                                                                        0,001%   : Les nuages = 47 milliards de m3

 

         Une colonne de nuage de 1 m² et 5 000 m d'épaisseur à 15% d’eau = 650 000 litres

 

  Le cycle supérieur de l'eau, dit atmosphérique .

 

  Sous l'action de la chaleur et des vents, l'eau se transforme en vapeur et monte dans l'atmosphère, en rencontrant

  des zones froides, elle se transforme en nuages.

 

  Si la vaporisation est diffuse les nuages prennent une haute altitude, par contre si elle est importante, leur épaisseur

  peut atteindre des kilomètres.

 

  Sous l'effet de courants porteurs de charges électriques, ou de d'autres nuages circulant à des vitesses et des

  altitudes différentes, l'éclair qui jaillit du frottement déclanche la pluie d'orage qui retombe en plus ou moins grosses

  gouttes.

 

  L'eau qui tombe sur le sol, ruisselle vers les rivières, les fleuves, la mer, sous la pression de l'atmosphère.

    Elle se maintient aux contacts du sol par la pression de l'air.

 

  L'eau en ruisselant sur les sols, se charge des poussières , des minéraux, et de la terre friable, asséchée, pour la

  transporter ver la mer qui se charge en sels.

 

  Le cycle inférieur de l'eau est celui que l'eau accomplit dans les sols :

 

  Nous savons que près de 40 % de l'eau de pluie n'arrosent que les sols.

   

  Seule 5 %  parvient à s'infiltrer dans le sol, quand la surface de celui-ci est "nettoyée", débarrassée des poussières.

 

  Tout comme pour l'animal avec sa peau, la plante avec son enveloppe externe, le sol se dote d'une croûte de 2 cm

  environ, qui se durcit au contact de l'air et des trayons  solaires.

 

  Selon les saisons, selon le climat général, le sol arable se comporte comme un être vivant, il emmagasine l'eau

  dans les galeries des vers de terre (25% du volume d'une bonne terre) et dans l'argile qui sert de lien entre les  

  minéraux du sol.

 

  Certaines argiles peuvent contenir jusqu'à 95% de leur poids d'eau. ( Montmorillonite)

 

  L'eau dans le sol participe à la vie de  la faune et de la flore :

 

  L'humus du sol naturel plus de  40 %  d'eau, dont  25 %  dans la couche arable, en zone tempérée.

 

  Le taux d'humidité des sols, est le gage que les molécules d'eau vont participer au transferts nutritifs par les

  échanges de particules d'oxygène et d'hydrogène, que les bactéries utilisent à leur gré.    

 

  La transpiration du sol est la caractérisée par un excès de température à sa surface, causée par l'effet micro-onde 

  des rayons solaires qui, au contact du sol, se réfléchissent, pour provoquer un effet thermique considérable qui

  évapore l'eau de surface et appelle celle du sous-sol à compenser cette évaporation, ce qui maintient la

  température du sol, sous sa croûte, à une température compatible avec la vie du sol...

 

  Le conducteurs de char connaissent bien ce principe en mettant des tissus mouillés sur la carapace, l'évaporation

  de l'eau des tissus provoque le refroidissement des tôles, assurant le froid interne du char. (Risque de pneumonie)

 

  La chaleur au contact du sol nu, en plein soleil, peut atteindre de 60°c à 80°c,  seulement 25°C à  35°c à l'ombre.

 

  La vie de la faune est à son maximum d'activité quand la température interne du sol se situe en été entre 18°c

  et 25°c.

 

  Elle descend  de 14°c à 15°c au printemps ou à l'automne, le gel ne pénètre dans le sol, en profondeur qu'en

  fonction d'un froid élevé et proportionnellement à ce froid.

 

  La fonction humique du sol joue un rôle considérable sur les conditions climatiques, allant jusqu'à créer des zones

  de microclimat favorables sur les espaces bien humidifiés...

 

  Un sol bien entretenu a une couche arable qui contient près de 25 % d'eau soit 250 L par M3 de terre !

 

  un véritable capital qui vaut toutes les fortunes, à la fois pour l'agriculteur, mais aussi pour la préservation des

  nappes phréatiques, d'autant que dans ces sols, il n'y a pas de lessivages, dons pas de pollution...

 

  Expliquer pourquoi, les agences des bassins de l'eau, ne financent que les forages pour puiser l'eau et pas ce qui

  la préserve, si ce n'est lié à la facturation des M3 puisés....

 

  Aucun des métiers de l'eau ne prend en compte les véritables données, les enjeux, qui devraient préserver la

  pureté de  l'eau, depuis sa source, jusqu'à son retour au sol...

     L'eau est la base de la vie.

 

    Elle représente plus de 65% du volume du corps humain.

 

    Son utilisation par les fonctions humaines représente près

    de 2,5 litres d'eau par jour.

 

    Son rôle Essentiel :

 

        - Renouveler l'eau qui est utilisée pour le fonctionnement

       du corps.

 

     - Evacuer les déchets produits par la nutrition des cellules

 

     - Maintenir la température corporelle interne.

 

     - Apporter de l' Energie

 

    Si l'activité devient plus intense ou si la température externe

    augmente,  les besoins en eau seront plus importants.

 

   L'eau peut véhiculer 3 ennemis :

 

   Un excès de minéralité,

      pour que l'eau puisse remplir son rôle de récupération des déchets

      des cellules, il faut qu'elle contiennent moins de 130 mg/L

      de minéraux. (Extraits secs à 180°c)

 

     Sur une bouteille d'eau minérale, on peut lire la composition minérale,

     son pH, la contenance en minéraux :

        L'eau de Volvic : Extraits secs à 180°c : 130 mg .

 

   L'excès de la minéralité de l'eau est préjudiciable à la Santé

 

   L'excès de la minéralité de l'eau est la principale cause des

   maladies cancéreuses, cardiovasculaires, des thromboses,

   et de l'obésité !

 

    Des eaux surminéralisées (Vichy, Evian, Hépar,..., ) en bouteilles, qui

    ont été trop longtemps conservées dans des lieux de stockage

    inappropriés, sont oxydées et sont considérées comme des aliments,

    par l'organisme qui les stocke avec les graisses, bouchant veines et

    les artères.

 

   Des déchets qui proviennent de l'activité humaine:

     les résidus chimiques,les pesticides, les solvants pétroliers,

     les antibiotiques,...                                                                                      Cycle de l'eau dans le corps humain

 

     Mêmes si ces doses sont infimes, elles peuvent causes des

     préjudices sérieux.                                                                                        

 

     Dans l'eau dite "Potable", on tolère des pesticides, et la plupart des

     polluants ne sont pas recherchés.

 

   - Un  pH trop alcalin de l'eau

 

    Sur le Graphique Vincent, les mesures de Bio-

    Electronique révèlent, où se situent les principales

    zones d'activité électronique des principales

    maladies modernes  (citées plus haut) avec en plus

    l'Alzeimer, l'Artériosclérose, le Diabète, La Sclérose

    en plaque,  la maladie de Parkinson, etc.

 

    Grâce à ce graphique on peut visualiser les zones

    d'activité électroniques de ces maladies.

 

   Plus l'eau est épurée, mieux elle agit.

 

   Quand sur le terrain, on améliore la qualité des

   aliments, de l'eau, dont les coordonnées

   s'opposent à celles d'une maladie, on constate

   l'amélioration de la santé de l'être vivant, parce

   que cela agit sur la cause de la maladie.

 

   Une bonne eau dite de Bonne Santé  (BS).

 

    - moins de 130 mg/L (minéraux)

    - un pH de 6 à 7,2

    - aucun polluant.

 

   Toutes les eaux qui nous sont proposées dans le

   commerce, ne devraient être prescrites que sur une

   ordonnance médicale ou pour répondre à des

   applications spécifiques.

 

   Encore faudrait-il que les médecins, les thérapeutes

   aient eu connaissance de la science de Bio-

   Electronique et de ses implications.

                                                                                              Graphique des maladies sur celui des eau   x

  De nombreux chercheurs qui ont voulu utiliser cette

  science innovante, comme de bien d'autres connaissances, se sont vus récusés, exclus, dès lors que les moyens

  qu'ils utilisaient  pouvait contredire la science officielle, celle des lobbies.

 

    Les mêmes causes produisent les mêmes effets néfastes.

 

   Les mesures électroniques pH, rH²,  prises dans les différentes eaux et les mêmes mesures effectuées dans les

   liquides séminaux (sang, salive, urines), portées sur le graphique, se superposent , ce qui signifie que le fait de

   consommer très régulièrement des eaux polluées ou incomplètement assainies, ne peuvent qu'entraîner les

   organismes les plus fragiles à subir les maladies qui leur correspondent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La vie du sol est nécessaire et utile :                                   Le pompage excessif détruit les réserves en eau !

  - les galeries des vers de terre, retiennent                         Un sol sans vie biologique est un sol mort, durci

    l'eau pour abreuver les plantes.                                          est empoisonné par les engrais chimiques et les  

  - une partie de cette eau s'infiltre pour reconstituer          pesticides.

    le niveau des nappes phréatiques.                                      Le compactage et le glacis des socs de charrue

                                                                                                       ne permettent plus l'infiltration de l'eau.   

            

 

    L'eau est un trésor de bienfaits qui nous est offert,

                                                                      pour peu qu'on veuille bien l'apprivoiser.

 

            Rétablir son cycle naturel est notre objectif !

 

     Réfléchissons :

 

     L'agriculture Biologique ne représente que 2% des surfaces cultivées et si l'on compte 1% de plus qui cultivent

     comme des "bios", mais qui ne souhaitent pas être englobés dans cette appellation, il reste environ 97 % des

     surfaces qui ne seraient pas aptes à permettre le passage de l'eau dans les sols pour atteindre les nappes.

 

     Dans les surfaces pouvant le permettre on pourrait penser que les "Espaces verts", tels que les prairies, les

     jachères, le bord des routes et des autoroutes, le long des rails de chemin de fer, les stades, ..., sont perméables.

 

    Ce n'est pas le cas puisque pour faire beau, pour entretenir ces surface, le plus simple, pour ceux qui sont en

    charge de le faire, leur facilité réside dans l'emploi des engrais chimiques et des désherbants.

 

    Partout dans le monde, c'est le même constat.

 

    Si en France la reforestation est en marche, malgré l'expansion des villes, ce n'est pas le cas pour les pays

    australiens, africains ou sud américains, parce que la demande en bois exotiques et le manque d'énergie  sont les

    moteurs de la désertification  et  vont de pair avec la stérilité des sols.

 

    Notre combat est le même pour tous, en rétablissant le cycle de l'eau par la restructuration des sols et la vie des

    sols, nous remettrons en activité des terres qui ont été abandonnées, désertées parce que, polluées, elle ne

    produisaient plus et nous pourrons ainsi permettre de réduire la famine.

 

    En luttant pour obtenir une énergie propre, libre, permanente, comme Tesla nous l'a démontré, nous pourrions

    obtenir de l'électricité partout, sans fils qui défigurent les paysages et polluent électromagnétiquement, sans ces

    éoliennes gigantesques. (l'électricité sera utilisée sur les lieux de production, sans perte d'énergie.

 

 

____________________________________________________________________________________________________

                                                                     

 

                                                                                      Association PANSERNATURE

                                                                                                    Loi 1901  N° : W37 200 4440           

                                                                                                          Webmaster : contact@pansernature.org
                                                                                                       Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                                                         Dernière modification : 23 juin 2018