Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________                            

     PANSERNATURE

   Promotion de l'Agriculture Naturelle pour la Santé et l'Environnement Restauré

                                                                                                                                                                        

  Accueil

 

    Sommaire

   

 L'Association P.N.

  Adhésion et dons

   Activités

   Statuts  Règlement

   Contact

   Nos Livres

 

  Réseau Ech et savoir

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Création de la Vie

  Equilibres vitaux

  Electricité sciences

  Mesures vitales

  Bio-Elctronique

  Polymorphisme

  Transmutations

  L'Oscillation 

  Dynamisation

  Rayonnements

 

  La Vie du Sol

  Equilibres Agraires

  Equilibre Electronique

  Equilibres Vitaux

  Analyse de Sol

  Docs techniques

  Compostage PN

  Compost Eubiotique

  Cycles vitaux

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Agriculture

  Arboriculture

  Maraîchage et Jardin

  Viticulture

  Amendements

  Plantes utiles

  Elevages

  Insectes

  Maladies

  Conseillers

  Le suivi agraire 

  Cycle lunaire

  Echanges-troc

 

 L'alimentation

  L' Air et son cycle

  L'Eau La Vie

  L'Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

  Arnaque Linky

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Paradoxe

  Cartons Rouges

 

 NaturOparc

 

 Nouvelles

  Infos Classées 

  Bibliographie

  Blog

  Liens Utiles 

  Agenda

 

 

 

          Les Energies Alternatives

 

    Economiser ou mieux, Remplacer l'énergie fossile et le nucléaire,

    par une énergie libre,  pour retrouver son indépendance !

 

 L'énergie Solaire est une source permanente, gratuite.

 

  - Les panneaux solaires agissent par photopile.

 

    Les capteurs d'énergie sont les systèmes qui reçoivent les

    rayonnements électromagnétiques émis par notre soleil directement par

    l'astre de nos jours : le soleil.

 

    Les capteurs sont des cellules métalliques qui réagissent à la lumière

    pour transformer les rayons ultraviolets et infrarouges en électricité

 

    Les cellules sont reliées entre elles pour donner, par accumulation        

    l'énergie utile, elles imitent les principes que la nature utilise pour capter

    l' énergie solaire et la transformer en énergie utile.

 

    On a observé que certains métaux étaient plus réceptifs que d'autres

    pour transformer la luminosité produite par l'atmosphère, par effet de pile,

    en électricité.

 

    Le zinc, le cuivre, le fer, le sélénium, ont cette propriété, ce dernier est

    le plus performant.

 

    Il existe aussi un système de la poudre de sélénium collée sur un film

    plastique 

 

    La superposition de couches de sélénium avec d'autres métaux comme                  

    le cuivre, le zinc, la cadmium, le nickel permettent de former des piles                

    sèches qui transforment l'énergie lumineuse en énergie électrique.                                          Panneau Photovoltaïque

 

    Il suffit ensuite d'utiliser cette énergie telle quelle (12 volts continus) en adaptant tous les appareils domestiques

    que nous utilisons à cette tension.

 

    Les industries du loisir (camping - caravaning) et de l'automobile apportent des solutions directes.

 

    On peut aussi transformer le courant de 12 volts continu en 220 Volts alternatif par un transformateur 

    convertisseur.

 

    Comme les usages ne sont pas permanents, il faut stocker cette énergie dans des batteries.

 

  - Les panneaux thermiques sont des récepteurs thermiques qui

    absorbent la chaleur du soleil sur des tubes, placés dans un caisson

    spécial, dans les lesquels de l'eau circule.

 

   Ces récepteurs sont conçus comme des radiateurs tubulaires.

   Ils sont peints en noir pour mieux emmagasiner la chaleur et placés

   sous une vitre loupe.

 

   Un film brillant, placé au fond du caisson, réfléchi la chaleur ce qui

   augment celle des tubes.

 

   L'eau qui circule dans les tubes est  une solution contenant un

   adjuvant thermocalorique qui augmente le temps de refroidissement

   de l'eau et améliore la capacité thermique de la chaleur reçue.

 

   Cette solution caloporteuse n'a aucun contact avec l'eau chaude

   sanitaire

 

   L'eau des tubes est acheminée vers un ballon de stockage et une

   pompe à chaleur augmentera la température pour le chauffage.

 

   Pour augmenter l'effet thermique, on utilise le principe du réfrigérateur

   pour créer une pompe à chaleur : on  inverse le fonctionnement du

   réfrigérateur en plaçant la grille externe (radiateur) dans le ballon et

   le panneau réfrigérant dehors.  

 

   Ce qui permet de dépasser 40°C ...

 

 - L'énergie du Vent :  Les éoliennes :

 

    L'énergie du vent est utilisée depuis toujours, avec les moulins, les vans à grain,...

 

    On s'est servi d'une roue à aube, un peu comme une roue de charrette montée sur un pylône

    pour tirer l'eau des puits.

 

    Utiliser l'hélice pour actionner une dynamo ou un alternateur, est une action relativement récente  (1890)

 

Zone de Texte: Eolienne commune
                     avec dynamo
    On s'est servi d'une hélice d'avion fixée au bout d'un mat pour utiliser

    les vents supérieurs, avec une hélice à 4 pales, puis on a utilisé 3 pales.

 

    Les mats sont devenus aussi gigantesques que la technologie le

    permet, ce qui  génère une pollution pour la vue, un danger pour les

    oiseaux,  une nuisance électromagnétique et sonore pour les riverains

 

    L'amélioration des moteurs électriques a permis de gagner en

    puissance, mais cela reste insuffisant pour répondre aux besoins sans

    cesse en augmentation pour les villes et les industries, ...

 

    L'énergie du vent étant aléatoire, plus régulières en certaines saisons

    que d'autres, elle nécessite le stockage de l'énergie électrique dans des

    batteries placées en série, pour être revendue à EDF qui redistribue

    cette énergie.

 

    Un complément externe est largement recommandé, soit  par un groupe

    électrogène,  soit par le courant électrique traditionnel.

 

    Une solution intermédiaire, est utilisée depuis peu pour des besoins limités à

    une installation domestique, à une ferme, un immeuble ou à un quartier de

     maisons.

 

    L'éolienne Verticale, le brevet finlandais  "Winside"  une sorte de foret

    vertical à deux hélicoïdes.

 

    Elle est peu encombrante, elle rappelle le principe des tourniquets publicitaires,

    placés au bord des routes, devant les commerces, les hôtels, les

    restaurants ou les garages.

 

    Son rendement est deux fois supérieur à l'hélice d'un avion, elle se met en

    mouvement par de faibles vents.

 

    L'alternateur à courant continu est identique à celui des voitures (12 volts ) ou

    des camions (24 Volts).    

 

    La tension est utilisée telle quelle ou convertie par un transformateur en  230 V

    alternatif

 

    Le stockage se fait par une série de batteries.

 

    Ce système répond à des puissances de 5 KW à 100 Kw.

 

    Elle répond à une certaine indépendance dans des régions inaccessibles.

 

    L'éolienne personnelle :  (Ce modèle peut être construit par un artisan)

Zone de Texte: Eolienne Winside
 

    On peut aussi réaliser soi-même cette petite éolienne avec une tôle de zinc 

    de 0,5mm  d'épaisseur, achetée en magasin de bricolage.

 

    On découpe trois ou quatre bandes de 15 cm X 1m, en les incurvant puis

    on les brase sur un tube de 5 cm x 1 m  en cuivre ou en zinc.

 

    Le cadre est en fer U de 6 cm, il faut :

 

        - Deux roulements, un à bille (supérieur), un conique (inférieur)

 

        - Deux poulies, une de 20 cm de diamètre pour la turbine et

           une de 10 cm sur l'alternateur  (à récupérer sur voiture ou un camion )

 

       - Une une courroie de machine à laver

  

       - Un alternateur de voiture.

 

        - Un lot de batteries sèches de 12 Volts de 100 ampères

 

        - Un convertisseur de 5 000 W  ==> 12v / 240v.

 

    Il faut aussi disposer d'une série de batteries couplées en parallèle pour stocker

    l'énergie reçue.

 

    La législation m'impose rien tant que que la hauteur de l'éolienne ne dépasse pas

    12 m

 

   Il y a aussi des systèmes qui utilisent la montée de l'air chaud :

    Une tour en métal avec une entrée d'air à la base eu une turbine à l'intérieur.

 

    Le soleil chauffe le métal qui peut atteindre 100 °c et l'air interne subit une forte

    ascension, ce qui fait tourner la turbine. Procédé Edgar Nazare.

    (Savants Maudits, chercheurs exclus de Pierre Lance  Aux éditions Guy Trédaniel)

     

  - L'Energie de l'eau :

     Le bélier : un système créé par Joseph  Mongolfier, en 1792.

      Le principe est simple, quand les clapets 1 et 2, sont ouverts,

        la pression de l'eau vient comprimer l'air dans la cloche,

        quand la pression est stabilisée,

 

         - Le clapet 2 se bloque par la différence de pression entre

             l'entrée E et la Sortie S

 

        - Le clapet 1 retombe par son propre poids et bloque la cloche,                 

             l'air comprimé se détend et fait monter l'eau.                                                      Fonctionnement du bélier

 

       Dès que la pression de l'air est inférieure à la pression de l'eau,

       le processus redémarre.

 

   

      L'usine Marémotrice de la Rance:

 

       De gros réservoirs d'air subissent le mouvement des vagues,

       de la houle et des marées, ils entraînent des roues reliées à

       une turbine ou à une génératrice

 

       Un système simple, rentable, qui aurait dû être construit en mer plutôt

       que sur la rivière La Rance, régulièrement ensablée par le barrage que

       le système impose.

 

     Les moulins à eau ou turbines à eau :

 

      Les moulins traditionnels, placés sur les cours d'eau,

      étaient utilisés pour moudre la farine, on les utilise pour

      broyer des couleurs ou pour fournir de l'énergie électrique.

 

      On peut utiliser un système construit sur le modèle de

      l'éolienne  artisanal, mais placé sur des flotteurs.

 

    Le principe est simple :

                                                                    

      La Géothermie :

 

       C'est utiliser la chaleur naturelle de certaines nappes phréatiques situées à certaines profondeurs, à quelques

       centaines de mètres pour celle qui va de la Touraine à l'Orléanais, presque à la surface  dans certaines

       régions comme à Dax.

 

       On puise dans la nappe, on alimente un ballon d'eau chaude, un serpentin récupère et distribue les radiateurs

       ou l'eau pour les sanitaires..  L'eau du ballon, refroidie est renvoyée à proximité du puisage pour être réchauffée.

 

 

    L' Hydrogène le comburant universel : L'eau est le complément de l'énergie fossile...

 

        Le système Vix système Eco-carburant

 

        Une découverte qui accompagne les moteurs d'avion des

        années 1900 à 1930, appliquée à l'automobile par le

        procédé "Vix" et testé sur les camions de l'armée  française

         à Colomb-Béchar en 1955, avec succès, 

 

        Miniaturisé et présenté à la Foire de Tours

        en 1978 dans le cadre des économies d'énergie... 

 

        Il était installé sur la voiture du Maire de Tours, c'est ainsi

        que  j'ai pu en acquérir un et que je l'ai monté sur une

        Renault R 5 et utilisé pendant  4 ans (ça fonctionne).

 

        Un petit réservoir d'eau distillée avec un réglage de débit 

        d'air était relié à une plaque de cuivre, laquelle était

        insérée entre le carburateur et  le tube  d'admission. remplaçant

        le joint de plastique fibreux.

 

        La plaque de cuivre était percée d'un trou qui servait de

        venturi pour aspirer des gouttes d'eau  provenant  du réservoir...

 

        La plaque de cuivre étant chauffée à plus de 60° par la proximité

        des pipes d'échappement, transforme l'eau en vapeur qui se

        mélange à l'air.

 

        L'économie peut atteindre 30 %, par l'augmentation du volume

        gazeux dans la chambre d'explosion, avec la presque disparition

        des pollutions,  sans créer aucune corrosion.

 

        Le système prévu essentiellement pour la carburation essence,

        peut être placé sur la sortie d'air du filtre et nécessite un pré-

        chauffage.

 

       Vortex pour entrée d'air :

 

       Ce système a été publié par Nexus, il s'agit d'un tube découpé en

       forme de crans, qui force l'air qui entre dans le filtre à air à subir un

       tourbillon (vortex) ce qui permet une meilleure combinaison des gaz                             Système à vortex

       d'admission.

 

       Un autre système consiste à placer un grille métallique, conique,

       reliée à système électronique,  placée à la sortie du filtre à air,

       qui produit un champ magnétique qui ionise les gaz de combustion

       ce qui améliore le rendement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                             Le système Pantone

 

     Le système Pantone est un procédé mécanique qui récupère, à près un démarrage au carburant traditionnel, les

     gaz d'échappement, les fait passer sur une barre de fer qui prend la température des gaz, (1 000°c) ce qui

     permet la dissociation des molécules, une transmutation entre les ions fer et carbone pour produire de

     l'hydrogène quand les  les gaz dissociés passent dans l'eau du réservoir.

 

     Ce système apporte une économie d'au moins 40% du carburant, et supprime les pollutions.

     Il ne convient que pour un usage relativement long, ce qui exclut le trafic urbain.

 

    La pile à Hydrogène : Un procédé électrolytique effectué à partir de l'eau

 

    On procède à l'électrolyse de l'eau pour  :

 

      - Séparer ses éléments constitutifs : l'oxygène et l'hydrogène, par un courant électrique qui les dissocie en

         présence d'une lame de platine.

 

      - Recombiner les éléments sous la forme de di-oxyde (0²)et di-hydrogène (H²) ce qui se traduit par une forte

        chaleur qui produit de l'énergie, à la manière d'une fusion nucléaire..

 

     Un procédé expérimenté par le CEA, qui est encore au stade de l'étude.

 

   Tous ces systèmes ne sont que des compléments à l'utilisation d'une énergie fossile transformée

   en carburant  pour les moteurs de nos moyens de transport (les avions, les bateaux,  les véhicules), ou en

   comburant pour les appareils de chauffage.

 

   Il ne remettent pas en cause le principe d'une énergie fossile qui a mis des millions d'années pour se constituer et

   qui s'épuiserait extrêmement vite, faisant planer le risque de pénurie, ce qui alimente la hausse des prix.

 

   Il a été établi que l'on peut fabriquer  du pétrole par transmutation, par le travail des bactéries, comme on l'obtient

   pour un grand nombre de solvants modernes (l'acétone, par exemple). 

 

   Une solution rentable mais volontairement ignorée par les pétroliers.

 

  Une innovation récente le "Pétrole Bleu" est extrait des

  végétaux.   (voir la vidéo sur le net)

 

 Une alternative innovante et gratuite pour cuire les aliments :  

 

  Une parabole avec un revêtement aluminium réfléchit et concentre

  les rayons solaires pour cuire les aliments,  éclairer ou produire

  de l’électricité.

 

  Un paravent est nécessaire pour éviter les déperditions.

 

  Même par temps très couvert, on constate une élévation de la

  température de plus de 30°c.                                                                                                  Chauffe marmite      

 

   Le four solaire : une solution pour les lieux ensoleillés des pays

  sahariens ou dépourvus de bois de chauffage, ou encore pour endiguer

  la déforestation galopante.                                                                  

 

  Un simple caisson en bois, recouvert à l'intérieur de papier

  d'aluminium, ( collé) celui que l'on utilise pour envelopper les aliments.

 

  Les panneau supérieur et le panneau frontal pivotent pour orienter

  les rayons solaires.

 

  Une vitre est fixée sous le panneau supérieur.

 

  Une porte vitrée est installée frontalement, elle possède un joint

  d'étanchéité.

 

  La température peut dépasser les 100°c, par temps semi couvert.

 

  Une cocotte en fonte noire capte la chaleur.

 

  On peut aussi placer des aliments dont la peau est huilée.

 

  Le nec plus ultra est de recouvrir les vitre d'un film grossissant (loupe).

   Des solutions directement utilisables !

 

 La technologie au service de l'habitat :

 

  Les techniques d'isolation, combinées, additionnées aux systèmes d'économie d'énergie, à la pompe à chaleur, au

  panneaux solaires ou photovoltaïques, permettent de rendre un habitat totalement énergétique, produisant plus

  d'énergie qu'il n'en consomme.

 

  L'usage du puits canadien réside dans une canalisation de gros diamètre, enterrée à plus d'un mètre de

  profondeur, suffisamment longue pour que l'air qui y entre prenne la température de 14°c, qui est celle du sol à

  cette  profondeur.

 

  Cet air est aspiré par une pompe à chaleur réversible pour être transformé en air chaud (hiver) ou pour refroidir

  l'été.

 

  Dans des écoles norvégiennes, dont l'isolation a été poussée au maximum, la seule chaleur des élèves et du

  professeur suffit à assurer une température convenable.

 

  Il faut juste y mettre un bémol : la durée de vie dues matériels utilisés + le coût des

   installations.

 

  Quand on fait le calcul du coût généré et du bénéfice récupéré, même si on récupère un remboursement EDF, il

  faut parfois plus de 20 ans pour être rentable !

 

   Durée de vie des installations :

 

    - les panneaux photo-voltaïques : 10 à 12 ans

 

    - Les pompes à chaleurs de 5 à 7ans.

 

    - le coût de l'entretien du matériel et le coût du crédit.

 

  Il y a mieux, plus fiable et durable !

 

    La véritable énergie propre, renouvelable, permanente

    est  l'énergie libre de Nikola Tesla !

 

  Trois sources sont possible :

 

    - Le magnétisme de l'air produit par le mouvement

      ascensionnel de l'air,  des vents :  le mouvement crée l'énergie

      et l'énergie entretient  le mouvement.                                                                            

    - Le magnétisme terrestre : les courants telluriques créés par                         

      l'énergie du magma au centre de notre planète (courants telluriques).                             La dynamo de Faraday-Volta

 

        - Les rayonnement cosmiques : les rayonnements provenant

     de d'autres soleils que celui de notre système solaire, dont celui de la

     constellation d'Orion qui serait dix mille fois supérieur en puissance.

 

    Le phénomène d'induction électromagnétique découvert par Oersted,

    décrit par ampère par Ampère, mis en application par Faraday

    (le moteur) et par Gramme (la dynamo), ont permis à Nikola Tesla

    de s'en inspirer pour produire de  l'électricité induite des courants

    pulsés, issus des rayonnements,  avec des puissances phénoménales,

    approchant celles des éclairs d'orage..

 

    Ce génial inventeur a déposé plus de 900 brevets que les américains

    ont retiré pour qu'on ne puisse les utiliser.

 

    Des chercheurs indépendants ont fait des copies de ces brevets et

    nous les ont transmis dans leur livre :

    " Coucou, c'est Tesla : L'énergie Libre" paru aux éditions Phénix.

 

    C'est en découvrant un ouvrage de physique élémentaire de 1860

    que nous avons pu comprendre le phénomène Tesla et le

    fonctionnement  de plusieurs procédés qu'il a mis au point.

 

    Le schéma, ci contre, utilise une plaque de fer simplement protégée par

    un vernis qui sert d'antenne pour capter l'énergie cosmique  positive et

    une prise de terre pour capter l'énergie tellurique négative :

    le magnétisme terrestre.

 

    La plaque antenne est reliée à une bobine d'induction de rhumkorff qui joue le rôle à la fois d'amplificateur de

    puissance   et de séquenceur

 

    Chaque bobine est reliée à un condensateur de puissance dont le principe est inspiré de la bouteille de Leyde pour

    emmagasiner un maximum d'énergie. (plusieurs millions de Volts).

 

    Chaque condensateur, à sa sortie, est relié à un pôle d'un disque percé de trousidentiques et réguliers en sa

    périphérie, ce qui crée des passages par les pleins du disque et des coupures par les trous, créant une différence de

    potentiel utile.

 

    Le même principe a été utilisé pour émettre ou recevoir des signaux radio.

 

                                                                                       ____________________________________________________________________________________________________________

 

                                                                      Association PANSERNATURE loi 1901  N° : W37 200 4440

                                                                                          Webmaster : pansern@pansernature.org
                                                                                     Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                               Dernière modification : 06 mars 2016