Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________   

                                                                    

  Accueil

 

    Sommaire

   

 Association P.N.

   Adhésion et dons

   Activités

   Agenda

   Statuts 

   Règlement intérieur

   Contact

   Nos Livres

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Bio-Electronique Vincent 

  Création de la Vie  

  Cycle lunaire

  Dynamisation

  Energies

  Cycles vitaux

  Mesures vitales

  L'Oscillation

  Rayonnements

  Polymorphisme

  Sciences Cachées

  Science de la Vie

  Transmutations

 

  La Vie du Sol

  Analyse du Sol

  Compost Eubiotique

  Notre Compostage

  Equilibre Electronique

  Equilibre du sol

  Equilibres Vitaux

  Docs Amendements   

  Docs Plantes utiles

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Amendements

  Agri Traditionnelle

  Arboriculture

  Les cations essentiels

  Elevages

  Maraîchage & Jardin

  Viticulture

  Insectes

  Maladies

  Conseil Technique

  Le suivi agraire

 

 L'alimentation

  Cycle de l'air

  Cycle eau

  Cycle Azote

  Cycle Carbone

  Eau La Vie

  Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Marché libre

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins Naturel ?

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Le "SEL"

 Organiser notre Marché

  Réseau Ech et savoir

  Paradoxe

   

 NaturOparc

  Infos  

  Bibliographie

  Blog PN

  Liens Utiles

 

 

 

    

                 Les Equilibres Vitaux

 

   Equilibres structurels - Equilibres minéraux - Equilibres Electroniques

 

  L'équilibre des structures du sol :

 

  Jean Boucher, Ingénieur agronome, Docteur es sciences, l'un fondateur de l'agriculture biologique

  française, considérait que la  "Terre Franche" pouvait permettre de faire pousser presque toutes les

  plantes. Ses livres : "Précis d'agriculture biologique" et " Pour une véritable Agriculture Biologique"

 

    Jean Boucher se référait des travaux de

 

    - Pierre Delbet et du "Collège de France", un ensemble de chercheurs, comme  Javilliers, Lavollay,

      Lucie Randoin, ont étudié la qualité nourricière des céréales en fonction de la qualité des sols et les

      conditions de l'équilibre des sols  :

        - les roches mères ( structures) entre argile, calcaire et sables (silice)

        - les éléments minéraux nutritifs, issus des roches.

        - l'importance déterminante du magnésium pour ramener la vie biologique.

 

       Les livres de Pierre Delbet :  près de 30 ouvrages ou communications dont

               " la  Cytophylaxie"  1921,

               " Agriculture et Santé"  1935 

               " politique préventive du cancer" 1934 

                et le livre de Joseph Favier : "Equilibre Minéral et Santé" (1951)

 

       Le livre de Lucie Randoin : "La table de la composition des aliments" (réédité en 2010)

    

     - Sir Albert Howard, Agronome, chargé de développer les cultures nourricière en Inde et qui a mis au

       point  une méthode de compostage naturelle.

       Son livre : "Testament Agricole, pour une agriculture Naturelle" (1951).

 

       Sir Howard a démontré qu'un bon compost devait contenir un pourcentage  déterminant un rapport entre 

       le Carbone (C) contenu dans la cellulose et l' Azote (N) produit issu des matières déjections animales ou

       humaines.

 

       Il a constaté et démontré que des aliments produits en utilisant un compost naturel (procédé Indore)

       préservait les consommateurs des bien des maladies, ou permettait de les guérir.

 

       Il ressort des travaux des chercheurs du collège de France, sous la direction de Pierre Delbet que

       l'équilibre  de la Terre Franche est :

 

       Silice de : 45 % à 50 %  - Calcaire de  : 30 à 35 %  -  Argile de  15 % à 18 %  -  Humus supérieur à 5 %.

 

    L'agriculture intensive ne peut pas tenir compte des réelles proportions de chaque structure parce que les 

    mesures codifiées et faites par granulométrie (filtration ) sur des tamis de grosseurs normalisée utilisent

    des  termes impropres comme celui du limon (agrégat) pour qualifier un structure :

 

         argile  - limon fin  -  limon grossier  -  sable fin  -  gravier moyen  -  gros graviers ou pierres.

 

   De plus, cette méthode de mesure empirique minimise la présence nécessaire du magnésium, parce que

   l'action du magnésium s'oppose au fonctionnement des engrais chimiques et des pesticides, parce qu'il

   rétablit et renforce le fonctionnement immunitaire de la vie des sols, ce qui favorise la venue des plantes

   adventices sur des sol déséquilibrés.

 

   Avant  1900, on utilisait un procédé de mesure plus proche de la réalité, tel que nous l'avons retrouvé dans

   un manuel et que nous avons adopté.:

    - Séchage de 100 g de terre  donne le taux d'humidité.

    - Brûlage de l'humus (matières végétales), lavage, séchage, donne le taux d'humus ( différence entre le

      poids  de terre sèche et le brûlis).

    - Dissolution de l'argile et filtration : le filtrat restant (séché) est déduit du brûlis : taux d'argile

    - Séparation du calcaire et du sable par dissolution du calcaire par une solution d'acide chlorhydrique,

      séchage du restant : taux de sable

    - la différence entre le filtrat et le taux de sable donne le taux de calcaire.

 

  On a du modifier ce procédé parce que l'on a découvert au microscope qu'en brûlant l'humus on

   agglomérait l'argile sur le sable, ce qui faussait les résultat., on procède d'abord à la dissolution de l'argile

   en deuxième opération et ensuite au brûlage de l'humus.

 

    C'est seulement ainsi, en connaissant les vraies proportions, que l'ont peut déterminer les apports par les  

    amendement qui vont permettre de rééquilibre les structures du sol.

  L'Equilibre minéral de l'humus  (nourriture des plantes)

 

   Pour comprendre l'importance de ce équilibre il est nécessaire de rétablir, là encore, la véritable nécessité

   du fonctionnement naturel de la vie d'un sol, un fonctionnement organique (biologique).

 

  Le sol fait pousser les plantes pour s'améliorer, lui apporter ce qui lui manque (nourriture) pour sa recherche

  permanent d'équilibre.

 

  Il a été observé que les plantes naturelles qui poussent sur un sol, correspondent à la composition minérale

  du sol à cet endroit. On dit alors que les plantes sont bio-indicatrices de la composition minérales du sol : 

            "Les plantes Bio-indicatrices du sol" par Gérard Ducerf.

 

  Là encore les paramètres d'équilibre nutritif entre les divers principaux minéraux de l'humus ont été définis

  par les  chercheurs du Collège de  France  (Equilibre minéral et santé de joseph Favier) :

 

            Magnésium/Potasse                                                Calcium                          Calcium + Magnésium)

                                                                                                                                                                               ----------------------------------------------                          ---------------------------------------------------------

                                                                                    anhydride phosphorique           anhydride phosphorique

 

          MgO/K2O = 1  ou   Mg/K = 2,5                       CaO/P2O5) = 0,5                     (Ca0+ MgO)/ P2O5 = 1

 

   Il a été estimé que la teneur minimum d'un sol en magnésium doit être supérieure à 500 milligrammes/kg

  

  D'autre part Jean Boucher, par ses travaux a estimé que le rapport Carbone/azote (C/N) doit être

  supérieur  à 13, d'où sa conception du compostage "Eubiotique" qui permet de conserver la valeur de

  ce rapport.

  ( un compost qui monte trop en température ou dont le compostage dure trop longtemps, brûle son carbone)

 

  Bien des carences en minéraux, sont la conséquence d'un mauvais fonctionnement du sol, soit parce que

  trop compacté ou par insuffisance d'humus, l'acide humique, lié à l'acide carbonique, ne parviennent plus à  

  extraire les minéraux utiles au bon fonctionnement du sol.

 

  Notre Méthode ce Culture Naturelle permet de rétablir le bon fonctionnement du sol, ce qui se traduit par

  une production plus fournie et plus équilibrée des plantes, des légumes, des fruits..

 

  Les mesures de Bio-Electronique traduisent cette réalité.

 

 

____________________________________________________________________________________________________

                                                                     

 

                                                                                      Association PANSERNATURE

                                                                                                    Loi 1901  N° : W37 200 4440           

                                                                                                          Webmaster : contact@pansernature.org
                                                                                                       Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                                                         Dernière modification : 23 juin 2018