Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________                            

     PANSERNATURE

   Promotion de l'Agriculture Naturelle pour la Santé et l'Environnement Restauré

                                                                                                                                                                        

  Accueil

 

    Sommaire

   

 L'Association P.N.

  Adhésion et dons

   Activités

   Statuts  Règlement

   Contact

   Nos Livres

 

  Réseau Ech et savoir

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Création de la Vie

  Equilibres vitaux

  Electricité sciences

  Mesures vitales

  Bio-Elctronique

  Polymorphisme

  Transmutations

  L'Oscillation 

  Dynamisation

  Rayonnements

 

  La Vie du Sol

  Equilibres Agraires

  Equilibre Electronique

  Equilibres Vitaux

  Analyse de Sol

  Docs techniques

  Compostage PN

  Compost Eubiotique

  Cycles vitaux

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Agriculture

  Arboriculture

  Maraîchage et Jardin

  Viticulture

  Amendements

  Plantes utiles

  Elevages

  Insectes

  Maladies

  Conseillers

  Le suivi agraire 

  Cycle lunaire

  Echanges-troc

 

 L'alimentation

  L' Air et son cycle

  L'Eau La Vie

  L'Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

  Arnaque Linky

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Paradoxe

  Cartons Rouges

 

 NaturOparc

 

 Nouvelles

  Infos Classées 

  Bibliographie

  Blog

  Liens Utiles 

  Agenda

 

 

 

                     Les  Incinérations

 

                                      Ordures Ménagères, Déchets industriels, ...

 

  Une formule qui a suscité un intérêt pour résorber les problèmes liées à l'abondance des déchets ménagers, des

  industriels et de l'entretien des collectivité ou les déchets urbains...

 

  Le feu purificateur des enfers, symbole des religions, grand réducteur des déchets s'est imposé, pour produire de

  la chaleur aux immeubles collectifs, aux serres, ou pour générer de l'électricité...

 

    Quelques soient ce qui est ou doit être brûlé, incinéré,

              Cela ne doit causer ni pollution, ni nocivité

 

 

   Les carburants des véhicules subissent  une explosion pour le système Daimler à  essences et une

   inflammation par compression pour les moteurs diesels d'où une combustion incomplète.

 

   Il a été calculé qu'un carburant produit plus de nuisance parce que la combustion d'une tonne de carburant est

   incomplète :

 

      90% pour le Gaz 

      85% pour les essences

      78 % pour le gasoil...

      75 % pour le bois

 

      la combustion d'un Litre de carburant produit près de  8 000 L de fumées dont :

          - 3 000 L de dioxyde d'azote ( il y a près de 4 fois plus d'azote dans l'air que d'oxygène)

            dont  200  L de C0².    et des dioxydes de plomb ou des composés similaires...

                     (Sans oxygène il n'y a pas de combustion) 

 

   L'incinération des ordures ménagères  : Elles se composent :

 

       Reste culinaires : (Peluchures et restes de repas : 70 à 80% d'eau),

       Poussières diverses, litières et gravats...

       Vêtements, linges, chiffons...

       Emballages ménagers (cartonnages, plastiques 20 à 30% d'eau, des encres et des résines synthétiques),

       Toilette (Coton,serviettes de lavage et hygiéniques, couches enfants ou adultes, objets plastics jetables,..)

       Médicaments, comprimés

        0bjets métalliques ( boites de conserve, rognures de métaux, divers objets usuels et petit électroménager,

                vélos, pièces auto,...)

        Bois et  planches, literie, mobilier,...

        Huiles usagées, Vidange,

        Produits d'entretien et de bricolage......

        Pesticides, engrais, insecticides, fongicides,...

 

                             soit une moyenne de déchets  de 1 400 kg / habitant.   

                                            5,600 Kg  pour un ménage de 4 personnes !

 

  Un problème, un casse tête qui empoisonne les conseils municipaux, car ces déchets, il faut bien les mettre

  quelque part.

 

  La première solution a été trouvée à Paris par l'ingénieur Poubelle, au 18 ème siècle, qui a organisé les premiers

  ramassages pour mettre les ordures dans d'anciennes carrières...

 

  Les premiers recyclages ont été ceux des métaux,  des chiffons, du papier et du verre.

 

  L'enfouissement en décharge a perduré, puis on a simplement pris conscience qu'il fallait vraiment séparer les

  déchets toxiques ( Industriels et médicaux), les déchets nucléaires, des autres déchets.

 

    On a donc créé trois types de décharges :

 

        - Classe  I        perméables pour les déchets inertes, les gravats de construction..

        - Classe  I I      semi-perméables pour les déchets "légers" ou ménagers,

        - Classe  I I I  . Imperméables pour les toxiques, en séparant les déchets nucléaires (Radioactifs)...

 

  

  Ce n'est que très récemment que l'on a mis en place des déchetteries ou sont triés séparément, selon leur teneur

  pour retraitement, des encombrants, les appareils électroménagers, les cartons, journaux et papiers, les métaux,

  les végétaux, les verres, les piles,..

 

  En alternative, pour valoriser les déchets courants, on a mis en place un système d'incinération dans des fours

  adaptés, spécialisés...  (Cimenteries)

 

   Pendant près d'un siècle,  la fumée de toutes les cheminées ont été considérées comme normales, mais on

   savait qu'un mauvais tirage signifiait que la formation d'acide sulfurique par "le point de rosée acide" était un

  danger pour les toitures, les zingages,... Alors, on élevait les cheminées le plus haut possible pour dissoudre les

  particules et acides dans l'atmosphère.

 

  Dans un conduit de cheminée, lorsque la pression atmosphérique tend à neutraliser, en la refroidissant, la chaleur

  ascensionnelle des fumées,  les gaz sulfureux  produits par la combustions sont très avide d'oxygène et de vapeur

  d'eau et forment de l'acide sulfurique. d'où l'exigence d'avoir des fumées chaudes en sorties, une énorme perte

  d'énergie.

 

  Si le vent ne les disperse pas il y a aussi des particules grasses de suie qui salissent tout ce qui y est exposé, la

  lessive, les voitures, les gens qui se promènent...

 

  Ce n'est que depuis les années 1950 que l'on a pris conscience que les fumées avaient un caractère nocif, avec

  les mauvais tirages des poêles pour qu'on décide enfin de décréter le ramonage obligatoire (en 1963)...

 

  Les premiers incinérateurs on fait comprendre que les fumées pouvaient être dangereuses, alors on a imaginé de

  laver les fumées en la faisant passer sous des rideaux d'eau...

 

  L'eau de lavage ou lexiviat (REFIOM ou résidus  dépuration de fumées d'incinération d'ordures ménagères) étaient

  rejetés dans les rivières ou avec les eaux d'égout, selon le cas...

 

  En fait, ce n'est réellement que depuis 1980 que les industriels sont contraints de moderniser leurs installations au

  fur et à mesure que les sciences expliquent les dangers de contamination  et que l'action des associations les y

  contraignent...

 

      L'incinération des ordures ménagères,

           n'est surtout pas une solution valable !

 

       Elle ne valorise pas les déchets, elle ne les élimine pas ou peu,

                                                Elle les transforme en résidus plus nocifs en accentuant leur toxicité.

 

 

   L' incinération  cela représente pour 1 tonne de matières traitées :

 

     - Plus de 6 tonnes de dioxyde d'azote, NO²

     - 2 tonnes  de dioxyde de carbone  CO²

     - Des acides sulfuriques et chlorhydriques

     - Des composées extrêmement toxiques : les CFC ou Chloro-Fluoro-Carbonnés, des benzènes, des furanes,

        des  P.V.C.

 

     - De 80 kg à 110 kg de  lexiviats ( ) sont mis en classe I ( ils devraient être retraités spécialement, séchés et

        ensemencés par des bactéries pour être dégradés)

 

     - De 250 à 300 kg de cendres sous la forme de mâchefers pollués et toxiques qu'il faut retraiter par lessivage...

 

  Il est à noter que les lessivage des fumées est incomplet et laisse passer dans l'atmosphère une quantité de gaz

  aussi toxique que le nuage de Tchernobyl... ( Le seul qu'une frontière peut arrêter !)

 

    L'incinération est une solution trop dangereuse pour être entreprise !

 

        - Elle ne fait que réduire que la moitié des déchets...

 

        - Elle impose trois décharges : Celle des toxiques (I), celle des ménagers (II) et celle des êtres

           vivants.

 

        - Elle crée plus de nuisances qu'elle n'en résout. des pollutions, des accumulations toxiques dans

            les sols, les rivières, les mers, les organismes des poissons, des animaux et de l'homme, obérant tout

            avenir...

 

        - Elle suppose un volume suffisant (plus de 50 000 tonnes par jour)

 

        - Elle coûte très cher à la population par les taxes (8 % des impôts sur le revenu et taxes

            d'habitation)

 

        - Elle supprime  9 emplois sur les 10 nécessaires au tri sélectif...

 

        - Elle n'intéresse que les industriels, les financiers qui trouvent là de quoi se remplir les poches sur le

           dos de la collectivité, des populations...

         ( et les Communes par la Taxe professionnelle et tout ce que cela génère.)

 

    Seul, un véritable Tri sélectif !

 

  C' est la solution s'il est poussé et volontaire associé à la pesée embarquée permet de réduire la montagne

  des ordures ménagères dont la part quasi incompressible est de 10% à 15 % à stocker et non à enfouir, en

   attendant de trouver  les moyen d'un retraitement par une véritable valorisation...

 

  L'énergie sans nuisance existe, elle nécessite seulement d'être adaptée au cas par cas par un matériel

   amortissable.

 

  Il faut commencer par redonner les sur-emballages des produits ménagers, les publicités, qui représentent 40 %

   du volume des poubelles.  Sur une commune de 10 000 habitant cela représente 3000 camions de ramassage

  supprimés.

 

  Il faut imposer aux industriels de reprendre les déchets des matériels qu'ils ont fabriqués, comme les piles

  électriques.

 

             L'incinération n'est pas une solution,

 

                       Ni ici, Ni ailleurs !

 

                                              Le droit de polluer, de nuire  sont interdits,

                                                                           

               Les pollueurs doivent rester les payeurs !

 

                                                                                       ____________________________________________________________________________________________________________

 

                                                                      Association PANSERNATURE loi 1901  N° : W37 200 4440

                                                                                          Webmaster : pansern@pansernature.org
                                                                                     Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                               Dernière modification : 06 mars 2016