Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________                            

     PANSERNATURE

   Promotion de l'Agriculture Naturelle pour la Santé et l'Environnement Restauré

                                                                                                                                                                        

  Accueil

 

    Sommaire

   

 L'Association P.N.

  Adhésion et dons

   Activités

   Statuts  Règlement

   Contact

   Nos Livres

 

  Réseau Ech et savoir

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Création de la Vie

  Equilibres vitaux

  Electricité sciences

  Mesures vitales

  Bio-Elctronique

  Polymorphisme

  Transmutations

  L'Oscillation 

  Dynamisation

  Rayonnements

 

  La Vie du Sol

  Equilibres Agraires

  Equilibre Electronique

  Equilibres Vitaux

  Analyse de Sol

  Docs techniques

  Compostage PN

  Compost Eubiotique

  Cycles vitaux

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Agriculture

  Arboriculture

  Maraîchage et Jardin

  Viticulture

  Amendements

  Plantes utiles

  Elevages

  Insectes

  Maladies

  Conseillers

  Le suivi agraire 

  Cycle lunaire

  Echanges-troc

 

 L'alimentation

  L' Air et son cycle

  L'Eau La Vie

  L'Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

  Arnaque Linky

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Paradoxe

  Cartons Rouges

 

 NaturOparc

 

 Nouvelles

  Infos Classées 

  Bibliographie

  Blog

  Liens Utiles 

  Agenda

 

 

 

                 Les insectes et les larves

 

   Leur Présence :

  

 Certains insectes sont indispensable pour le le maintien des équilibres de la vie :

 

  - Les insecte pollenisateurs qui permettent aux fleurs de devenir des fruits. sans leur action, aucune vie ne serait

    durable : les abeilles, les bourdons, certaines libellules.

 

    Il est donc indispensable pour assurer notre survie de de les protéger.

 

 - Les insectes qui participent à recréer l'humus : les fourmis, les termites.

   Ces insectes, d'origine parmi les plus anciennes, ingère la cellulose des feuilles et des bois, pour la transformer en

   humus.

 

   Plutôt que de les combattre, il suffit des les circonscrire, en recherchant la cause de leur présence,

   Il existe des moyens naturels de limiter leur présence.

 

 Certains insectes deviennent néfastes quand leur activité s'oppose au fonctionnement naturel

 de la vie.

  

  Quand un insecte est considéré comme nuisible à notre activité, nocif pour nos plantations ou prédateurs de notre

  nourriture, il serait judicieux  de rechercher la cause de leur présence, parce que les produits chimiques utilisés pour

  les détruire ne sont pas la solution adaptée, quand cela fonctionne.

 

  Il faut simplement rappeler que les produits chimiques déposés sur le sol, sur les feuilles ou les légumes  vont

  fatalement se retrouver dans les aliments et qu'en les ingérant nous deviendrons malade ou pour le moins fragilisés

  vis à vis des risques de maladie, de nombreuses études le confirment.

 

 Origine de l'insecte prédateur.

 

  Cette conception a été pratiquement ignorée des chercheurs, parce qu'ils ne pouvaient pas s'intéresser à ce principe,

  par le fait que les sciences qui auraient permis de le faire leur étaient inconnues.

 

  Ces connaissances étaient et sont toujours absentes de l'enseignement scolaire ou universitaire.

 

  Tout vient du sol, tout y retourne !   Pour comprendre il est nécessaire de tout reprendre depuis le début.

 

   Dès que la terre à commencé à se refroidir, avant même que l'eau, l'atmosphère se soit formée, la vie s'est crée par

   l'assemblage des grains d'énergie, pour former les atomes, puis par les bactéries anaérobies, (création de la Vie).

 

   A ce niveau, tout est possible, le sol a commencé de fabriquer les éléments qui lui étaient nécessaire pour

   développer les conditions de la création de la vie, de sa vie.

 

   La vie du sol s'est organisée dès que l'eau s'est formée, que cette eau surchauffée a produit de la vapeur d'eau par

   la température du sol pour créer l'atmosphère : cela a produit le phytoplancton dans les eaux et la végétation sur le sol.

 

   S'il est reconnu que les plantes qui poussent naturellement sur un sol, correspondent à la nature de la composition

   structurelle du sol, "elles sont dites bio-indicatrices", cette composition n'est pas équilibrée.

 

 La végétation a plusieurs fonctions :

 

   Protéger le sol des rayonnements solaires et protéger la vie du sol (humus) est la première raison d'être de la

    végétation qui ne peut se développer au delà de 45° c.

 

   Parfaire l'équilibre fonctionnel du sol est la deuxième fonction, d'où l'on peut en déduire que le sol est

   recherche permanente de son équilibre fonctionnel.

 

   Nourrir la vie et entretenir la vie animale !

   Le sol ne paraît pas être un être qui pense comme nous pouvons le faire, mais il est comme animé d'automatismes.

 

    - Le sol a besoin d'auxiliaires pour créer les outils qui vont transformer les végétaux, le phytoplancton,

 

    - Les algues et les plantes vont puiser les minéraux nécessaires à leur croissance, les accumuler.

 

    - Au bout de son cycle de vie, la plante va se déshydrater, se composter avec et par les bactéries,

 

    - Les animaux vont assimiler, digérer les plantes, redonnant au sol cette digestion qui se compostera.

 

    - Les insectes, fouisseurs, découpeurs, vont participer à aider les bactéries à rendre assimilable par le sol les

      matières décomposées, que le ver de terre va mélanger à l'humus, pour déposer sur le sol un fertilisant presque

      parfait.

 

   - Les bactéries, les animaux, les insectes forment ainsi l'usine chimique du sol qui permet de concentrer les

     minéraux et même d'en fabriquer d'autres, à partir des particules élémentaires.

 

     C'est ainsi que d'années en années, sur un sol enherbé, on voit apparaître de nouvelles plantes qui prennent leur

     place, qui se développent pour, quelques années, après former les arbustes, les arbres, les forêts.

 

  Ce qui n'a jamais été développé, expliqué, c'est comment l'insecte se créée et pourquoi il attaque 

   nos plantes.

 

   On a expliqué dans notre page (création de la Vie) que tout est généré par le besoin.

 

   Si les plantes ont pour action de pousser pour protéger le sol et lui apporter les minéraux (en mourrant) qui lui

   manquent pour s'équilibrer, les plantes qui poussent sur un sol déséquilibré, le sont tout autant, ce qui est logique.

 

   Les plantes de nos jardins et de nos cultures sont des plantes que l'on a modifié par la sélection et l'hybridation, pour

   être plus belles, plus goûteuses, plus prolifiques.

 

 

 

 Pages suivantes :

 

 Agriculture Naturel

  De ce fait on a augmenté leur déséquilibre par rapport au sol, surtout par un apport inconsidéré d'engrais chimiques

    ou non composté.

 

   Le fonctionnement du sol est purement automatisé, il produira la plante qu'il a besoin pour s'équilibrer en tenant 

   compte de tout ce qu'il reçoit, les apports minéraux, les engrais, les pesticides.

 

   Au jeu de la propreté sur la surface du sol, l'agriculteur, le jardinier ne seront jamais les vainqueurs, le sol finira par

   faire pousser des planques qui résisteront à presque tout, comme l'amarante qui envahit des millions d'hectares

   dans le monde.

 

   Le sol a un deuxième atout : l'insecte.

 

   De nombreuses études ont permis de démontrer l'énorme diversité des insectes.

 

   Pas une n'a établi qu'un insecte ne correspondait qu'à une seule plante, en fonction du sol sur lequel elle pousse.

 

   A notre connaissance, seuls les travaux d' Arden D. Andersen, chercheur à l'université de Clayton (USA) ont pu

   démontrer que l'insecte ne s'invite que si une plante est malade (déséquilibrée), pour la détruire., il s'est appuyé sur

   les recherches de :

 

    - Georges Lakhovsky a établi que tout ce qui existe, animal, minéral, végétal émet une onde d'énergie, selon une

       fréquence vibratoire qui lui est propre. (ses livres : "Le secret de la vie" et "L'oscillation cellulaire" ont été préfacés

       par le professeur D'Arsonval, académicien).

 

    - Phillip S. Callahan qui a défini le principe de l'électromagnétisme émis par les substances et a construit un

      appareil (Maser PCSM) dit de susceptibilité magnétique pour les mesurer.

  

   En fait, et c'est ce que nous continuons à démontrer dans notre approche de la vérité sur le fonctionnement de la vie,

   toute matière inerte ou vivante est constituée par un assemblage d'atomes, avant que de devenir des molécules, des

   cellules plus ou moins organisées.

 

   Chaque atome contient des protons (énergie électrique positive) et des électrons (énergie électrique négative), de ce

   fait toute matière est un concentré d'énergie électromagnétique mesurable.

 

   Arden D. Andersen a pu démontrer qu'une plante saine émet un onde de fréquence électromagnétique qui  

   correspond à sa nature, à son espèce et  à la qualité du sol sur lequel elle pousse, alors qu'une même plante malade

   émet une fréquence différente, du fait de son déséquilibre et de sa polarité.

 

   C'est le même principe qui permet aux lymphocytes (globules blancs), les cellules du système immunitaire de

    reconnaître les cellules malades pour les détruire.

 

   Un sol déséquilibré émet lui aussi une onde électromagnétique, qu'il transmet à la plante, et que la plante émet à son

   tour.

 

   Georges Lakhovsky a démontré qu'un insecte ne peut détecter que des fréquences du type phéromones

   (olfactives) ou qui correspondent à sa nutrition.  Il a aussi démontrer que ce type de vibration n'est pas sensible à la

    distance ( Pigeon voyageur qui repère son pigeonnier).

 

   Mais pour qu'un insecte vienne détruire une plante, celle qui lui correspond, encore faut-il qu'il existe, qu'il soit présent

   en même temps que la plante. cela signifie que l'insecte doit aussi correspondre aux mêmes critères de la plante, au

   même type de sol. La larve venant du sol !

 

   Conclusion logique : c'est le sol qui Crée la plante pour s'équilibrer et se protéger par son feuillage et l'insecte pour

   la détruire quand elle a été rendue malade par un retournement du sol (bêchage, labourage), des apports non

   naturellement (Compost artificiel), des produits chimiques ( engrais, pesticides) ou des conditions atmosphériques

   pollués (pluies).

 

   Le rôle de l'insecte est de détruire la plante malade pour qu'elle ne transmette pas au sol sa maladie (déséquilibre

   accentué)

 

   C'est bien en changeant la qualité du sols ( équilibre argile, calcaire, sable et la qualité de l'humus) que les plantes

   vont rétablir leur équilibre, et émettre une meilleure fréquence vibratoire, et de fait elles ne seront plus attaquées par

   l'insecte.

 

   Nul n'est besoin d'un poison qui nuit à la nature et au consommateur.

 

   Il suffit d'effectuer les mesures nécessaires et d'apporter les amendements nécessaires

 

                                                                                       ____________________________________________________________________________________________________________

 

                                                                      Association PANSERNATURE loi 1901  N° : W37 200 4440

                                                                                          Webmaster : pansern@pansernature.org
                                                                                     Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                               Dernière modification : 06 mars 2016