Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________   

                                                                    

  Accueil

 

    Sommaire

   

 Association P.N.

   Adhésion et dons

   Activités

   Agenda

   Statuts 

   Règlement intérieur

   Contact

   Nos Livres

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Bio-Electronique Vincent 

  Création de la Vie  

  Cycle lunaire

  Dynamisation

  Energies

  Cycles vitaux

  Mesures vitales

  L'Oscillation

  Rayonnements

  Polymorphisme

  Sciences Cachées

  Science de la Vie

  Transmutations

 

  La Vie du Sol

  Analyse du Sol

  Compost Eubiotique

  Notre Compostage

  Equilibre Electronique

  Equilibre du sol

  Equilibres Vitaux

  Docs Amendements   

  Docs Plantes utiles

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Amendements

  Agri Traditionnelle

  Arboriculture

  Les cations essentiels

  Elevages

  Maraîchage & Jardin

  Viticulture

  Insectes

  Maladies

  Conseil Technique

  Le suivi agraire

 

 L'alimentation

  Cycle de l'air

  Cycle eau

  Cycle Azote

  Cycle Carbone

  Eau La Vie

  Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Marché libre

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins Naturel ?

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Le "SEL"

 Organiser notre Marché

  Réseau Ech et savoir

  Paradoxe

   

 NaturOparc

  Infos  

  Bibliographie

  Blog PN

  Liens Utiles

 

 

 

 

          Les Maladies, les infections,

 

  La maladie ou l'infection ne sont que des effets produit par une cause essentielle : un déséquilibre !

 

  Quelle que soient les espèces vivantes, animales, végétales, une maladie a toujours pour cause le déséquilibre vital du

  sujet.

 

  Aujourd'hui la médecine traditionnelle, holistique, n'est pas en mesure d'établir les causes d'un déséquilibre, parce

  qu'elle ne se base que sur les effets produits par la maladie, sans parvenir à pouvoir toujours établir un bon

  diagnostique.

 

  Selon son principe majeur, une personne en bonne santé est malade qui ignore sa maladie "Un porteur sain".

 

  On ne peut pas jeter la pierre aux praticiens, aux soignants, parce que le système de société dans lequel nous vivons a

  tout simplement été censuré, supprimé tout un pan des connaissances qui le permettraient.

 

  Ils arrivent néanmoins à reconnaître et à soigner les maladies communes, avec leur arsenal thérapeutique,

  médicamenteux.

 

  Pour essayer de soigner au mieux une maladie récalcitrante, ils font tout ce qu'ils peuvent, des batteries d'examens, de

  prises de sang, cuti, radios, scanner, IRM, mise sous perfusion, re vaccinations, ETC, quand le patient a les moyens

  d'en assumer les coûts.

 

  Pendant ce temps là, le malade patiente, qu' il soit hospitalisé ou non.

 

  Le pire est que parfois cela dure des, mois, des années, avec des tests thérapeutiques plus ou moins adaptés.

 

  Certaines maladies sont considérées comme inguérissables, ou avec de faibles pourcentages de réussite, ou encore

  avec des "poussées", des phases de rémission, on enlève au fur et à mesure ce qui se détériore, et enfin, quand la

  médecine démissionne elle annonce son  impuissance : "Désolé, mais on ne peut plus rien pour vous".

 

  Le diabète, les cancers, la dépression, la leucémie, la mucoviscidose, l'obésité, la sclérose en plaque, le delirium, etc,

  font partie des   thérapies où il y a eu des progrès, peu de victoires, avec pour effet le profit des produits

  pharmaceutiques.

 

  Par contre si un médecin, un soignant parvient à soulager durablement, voire guérir ,un malade, sans recourir

  exclusivement à l'arsenal chimique, il est suspecté, condamné par l'ordre des médecins et radié. on lui interdit

  d'exercer, alors qu'il n'a pas démérité. Les années d'étude, leur expérience, sont toujours des atouts opérationnels.

 

  Les médecins qui ont été radiés parce qu'ils veulent guérir leurs patients avec des méthodes plus efficaces que par

  l'arsenal thérapeutique industriel devraient créer un mouvement dissident, une organisation combative, une association

  indépendante qui leur permettrait d'exercer sous une autre couverture, comme le font les naturopathes.

 

  Le bon médecin de campagne dévoué jour et nuit à sa clientèle, c'est fini.

 

  On assiste aux cabinets médicaux qui regroupe les soignants, ce qui n'est pas un mal, parce que cela permet aux

  soignant d'avoir une vie plus normale. Mais, Sos Médecin, les Urgences, ne sont pas là pour pallier à l'éloignement, aux

  quartiers difficiles, là la désertification rurale, à la fermeture des centres de soins hospitaliers, à la poussée des

  installation des cliniques privées, souvent hors de prix.

 

  Pire les "numérus clausus" cette sélection qui réduit le nombre d'étudiant en médecine, thérapeutes, infirmiers, oblige

  les étudiant à aller se  former à l'étranger, malgré un nombre reconnu insuffisant. On assiste à une immigration

  concertée qui importe des praticiens étrangers qui  viennent travailler en France, remplacer les "manquants" dans des

  zones désertées ou peu attrayantes.

 

 L'origine d'une Maladie :

 

  Il faut le rappeler, le seriner, la maladie naît d'un déséquilibre interne !

 

  Exemple :

   Le mildiou, l'oidium, sur les plantes, sont consécutifs à un stress hydrique, à une forme de déshydratation provoquée

   par une forte chaleur, suivie par une pluie ou humidité. Une moisissure s'installe sur le feuillage et peut atteindre et

   détruire les fruits et le plant.

 

   La feuille est l'organe nutritif des fruits et le générateur de la croissance de la plante, elle est en contact direct avec les

   éléments climatiques et de ce fait, elle se refroidit en évaporant de l'eau par ses spores inférieures. Un forte chaleur

   continue fait évacuer plus d'eau qu'elle ne peut  tirer de la plante, ce qui fait qu'elle se déshydrate, si on n'apporte pas

   de l'eau au pied de la plante pour compenser la perte.

 

   Un sol déshydraté devient plus acide et il transmet cette acidité à la plante, et aux feuilles.

 

   La perte d'eau d'un organisme entraîne une déficience du système immunitaire et la formation de cellules

   dégénératives ==>  malades.

 

   Le traitement par une solution cuivrée (sulfate de cuivre ou bouillie bordelaise) est une forme d'empoisonnement des

   spores formées par la maladie, mais cette solution n'est pas rémanente,  ce qui oblige à retraiter systématiquement les

   feuillages après chaque averse.

 

   La solution écologique consiste à utiliser une solution de Bicarbonate de soude, contenant un peu de détergent (savon

   noir ou liquide de vaisselle) pour détruire la moisissure, et de pulvériser cette solutions sur les feuilles. il faudra

   recommencer à près chaque apparition des feuilles malades.

 

   on observe que les sols de vigne ont une concentration élevée, exagérée en cuivre, ce qui prédispose la vigne à un

   déséquilibre permanent.

 

   Un milieu acide et humide correspond, en Bio-Electronique, aux maladies cryptogamiques.

 

   La véritable solution est d'apporter aux sols une solution aqueuse alcaline et contenant du magnésium pour rétablir

   l'équilibre acido-basique de la plante et renforcer son système immunitaire, ce qui protègera la plante des maladies,

   sans aucun risque pour les sols ou les fruits..

 

   Là encore, cette action a un effet temporaire, ce qui oblige à traiter dès l'apparitions des moisissures.

 

   Le Carbonate de magnésium ( Dolomie)  (alcalin) apporté au sol, dès la plantation, ou à chaque programme d'apport

   d'engrais biologique (compost) est plus que recommandé, suite à une analyse du sol, pour éviter tout déséquilibre,

   donc de dosage inadapté.

 

   De même, on a constaté son efficacité pour endiguer une attaque de pucerons sur les arbres fruitiers et sur la

   présence des fourmis. toujours en ne traitant que le sol, sans avoir à bêcher ou à labourer. il suffit d'arroser le sol

   après, pour l'activer.

 

   Cela agit aussi sur les feuilles de rosier (taches noires), sur le noircissement des tomates, su la présence des

    doryphores, ETC.

 

  Analyser pour prévenir : est la seule solution efficace !

 

  Quelques  soient les organismes, animal, humain ou végétal, l'organe, le sujet, les bonnes analyses,

   prépareront les bons résultats.

 

____________________________________________________________________________________________________

                                                                     

 

                                                                                      Association PANSERNATURE

                                                                                                    Loi 1901  N° : W37 200 4440           

                                                                                                          Webmaster : contact@pansernature.org
                                                                                                       Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                                                         Dernière modification : 23 juin 2018