Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 ___________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________   

                                                                    

  Accueil

 

    Sommaire

   

 Association P.N.

   Adhésion et dons

   Activités

   Agenda

   Statuts 

   Règlement intérieur

   Contact

   Nos Livres

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Bio-Electronique Vincent 

  Création de la Vie  

  Cycle lunaire

  Dynamisation

  Energies

  Cycles vitaux

  Mesures vitales

  L'Oscillation

  Rayonnements

  Polymorphisme

  Sciences Cachées

  Science de la Vie

  Transmutations

 

  La Vie du Sol

  Analyse du Sol

  Compost Eubiotique

  Notre Compostage

  Equilibre Electronique

  Equilibre du sol

  Equilibres Vitaux

  Docs Amendements   

  Docs Plantes utiles

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Amendements

  Agri Traditionnelle

  Arboriculture

  Les cations essentiels

  Elevages

  Maraîchage & Jardin

  Viticulture

  Insectes

  Maladies

  Conseil Technique

  Le suivi agraire

 

 L'alimentation

  Cycle de l'air

  Cycle eau

  Cycle Azote

  Cycle Carbone

  Eau La Vie

  Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Marché libre

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins Naturel ?

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Le "SEL"

 Organiser notre Marché

  Réseau Ech et savoir

  Paradoxe

   

 NaturOparc

  Infos  

  Bibliographie

  Blog PN

  Liens Utiles

 

 

 

 

       Les Mesures Vitales

 

     C'est l'ensemble des mesures qui établissent le fonctionnement de la vie

 

  Il faudra bien un jour que l'on cesse d'étudier un être vivant seulement sur :

 

   -  Son apparence         : Rien n'est plus trompeur que l'apparence.

 

   -  Son comportement  : C'est une étude subjective parce qu'elle est liée à une référence liée à

      l'observation.

 

    - Son état physique    : Les mesures effectuées sur les éléments traduisent l'état de santé ou de

      dégradation des éléments mesures, pas forcément la cause qui est à l'origine de la dégradation.

 

     Ex: un adolescent de 14 ans est considéré par le médecin traitant comme "migraineux", parce qu'il se plaint de

           maux  de tête à répétition depuis des années, alors le médecin ordonne la prise d'un analgésique :

          le Doliprane 1 000 mg.

 

      Les maux de tête deviennent si important que l'enfant prend sur son argent de poche pour en acheter davantage,

      prenant jusqu'à 8 comprimé par jour, il remarque sa difficulté à pouvoir lire un long texte imprimé.

 

      Il a déjà été suivi pour une difficulté à la mobilité d'un oeil, provoquant une forme de trouble visuel (ortopthie) et port

      de lunettes pour lire ou regarder la télévision ou un écran. (rien n'y fait).

 

      Emmené à l'hôpital, il subit une série d'examens dont la minéralisation du sang et il apparaît, entr'autres, une

      faiblesse du taux de globules blancs  (Effets reconnus consécutifs à une exagération dans la prise du

      médicament)

 

      Au bout d'un an et demi d'études, d'analyses diverses et variées, on administre des doses importantes de

      cortisone et ils ont conclut à une maladie génétique avec le soupçon sur ses origines africaines,

 

      Si dès le départ, le médecin avait ordonné des examens hospitaliers pour contrôler l'origine des maux de tête, 

      on n'aurait pas déréglé, le métabolisme avec l'analgésique et on aurait pu agir plus sereinement.

 

      Il est aussi vrai que dans le milieu médical, one ne connaît pas l'efficacité du magnésium pour rétablir le

      fonctionnement immunitaire, ni la méthode de Sébastien Bâtes pour améliorer la vue et certains troubles de la

      vision.

 

      De plus, une personne d'origine solaire (africaine,   ) souffre d'un manque de soleil, de vitamine D, qui s'en soucie.

 

        Que vaut la pérennité d'une médication si la cause qui a produit l'effet n'est pas découverte ?

 

       Cette exemple n'est pas isolé, loin s'en faut, il est caractéristique de la conception de la recherche moderne qui

       existe en Médecine, en Pharmacie comme en Agriculture, où l'on préfère rechercher la molécule miracle qui va

       améliorer l'état du malade (uniquement le soin), tout en supprimant l'effet néfaste créé par la prise de la

       molécule précédente.

 

       C'est ainsi que certains malades, surtout les personnes âgées, se retrouvent à prendre des dizaines de pilules

       chaque jour : une forme d'empoisonnement latent.

 

       Surtout, on ne recherchera pas ce qui a pu causer la maladie, comme le fait la méthode Hamer, parce qu'en 10

       ou 12 minutes par consultation, un généraliste n'a pas le temps de poser les bonnes questions, mais cela aurait

       aussi pour conséquences de supprimer certaines médications chimiques au profit des produits d'origine

       naturelle, biologique.

      

      Il faut redéfinir et mesurer les valeurs biologiques et minérales pour rétablir les équilibres vitaux !

 

  La vie des êtres vivants dépend des organismes qui les contiennent

 

   Les animaux : leur étude est intimement dépendante de la qualité de leur nourriture et leur habitat.

   la mesure de leurs liquides séminaux ( bave, sang et urine) permet de définir l'état de vitalité biologique et

   de vérifier le type de pathologie éventuelle, ce qui facilite  la possibilité d'un traitement réparateur.

 

   Les végétaux :

 

   Un sol sain devrait correspondre à celui d'une terre franche, tout au moins de s'en approcher, en tenant compte de

   la particularité de la composition de la roche mère. (au delà de la couche arable.)

 

   Les seules possibilités d'amélioration que nous pouvons apporter, c'est d'une part l'amélioration de la couche

   arable qui se situe entre 0 cm et 30 cm de profondeur et celle de la composition de l'humus qui est mélangé dans

   les 10 premiers centimètres, là où la plante puise l'essentiel de sa nourriture. 

   

   Cela implique qu'il faut effectuer deux séries de mesures du sol, une sur une profondeur de 50 C et une sur une

   profondeur de 5 cm, afin de les comparer...

   

  Nous avons mis au point une méthode de mesures :

 

   A : Le sol :     Prélever 200g d'échantillon à l'endroit où le sol présente une difficulté.

 

     -  Mesures physiques de la structure:  Etablir la présence des structures minérales agraires  :

 

        Deux échantillons de terre : sol surface (5 cm)  - sol profond (40 cm).

   

 

      - 1) Taux d'humidité          :  Sécher chaque échantillon ( 100g ) à 180°C, peser, la différence est  le % 

                                                       d'humidité. (Sans brûler ou cuire)

 

      - 2) Granulométrie :             :  Diluer le l'échantillon sec dans de l'eau déminéralisée, passer sur des tamis 2 mm  - 0.5 mm.

                                                       Filtrer sur filtre papier à 0,02 mm l'eau filtrée doit être claire,

                                                       Peser chaque granulat pour définir la granulométrie.

 

      - 3) Taux d'argile               :   Sécher et Peser le filtrat fin , la différence avec la pesée 1 donne le taux d'argile.

 

 

      - 4) Taux d'humus                  :  Brûler le reste au chalumeau dans un creuset, peser, la différence avec la pesée 

                                                        (1)+(2) donne le poids de l'humus

 

 

      - 5) Taux de silice              :  Versons sur les granulats une solution d'acide chlorhydrique diluée à 10% dans de

                                                     l'eau  déminéralisée jusqu'à cessation de formation des bulles, rincer, sécher pou

                                                     peser la silice.

                                                       ( Toujours verser un acide dans l'eau, pour éviter les accidents par projection, neutraliser les

                                                          projections).

 

      - 6) Taux de calcaire       : La différence entre la pesée 4 et la pesée 5 donne le poids des cations :

                                                            (Calcaires, magnésium, nitrates, potasse, ...)

 

   - Mesures de  Bio-Electroniques :  Etablir les valeurs électriques et électroniques pour mesurer les équilibres

 

            Tarer un récipient,  Diluer 50g de terre dans 100 g d'eau déminéralisée, bien l'exprimer doigt pour finir la

             dilution, filtrer au chinois (0,2 mm) laisser reposer cinq minutes enlever les saletés surnageantes et mesurer

            ( Seules les parties dissoutes seront mesurées, ainsi que les interaction des molécules)

 

         - Le Redox  relever la mesure, elle donne le taux de voltage (millivolts) de la solution qui doit se tenir dans une

                fourchette entre 300 mV et 420 mV.

                 Ne pas oublier de rajouter la valeur de correction de l'électrode mV, qui est donnée par le fabricant..

 

         - Le P.H.  relever la mesure (Un sol doit se situer entre  6,2 et 7,2, selon sa nature nature minérale.

 

         - La Résistivité rhô : Elle doit se situer entre  300 ohms et 1 000 ohms._

 

         - Calculer le rH² :selon la formule de Nernst : (Redox / 33) + 2 PH = rH²  il doit être compris entre  24  et  24,5.

 

        - Calculer le Rapport d'Energie Disponible W : (Redox x Redox ) / Résistivité, il doit être compris entre 90 et 190

 

         Ces valeurs sont essentielles pour comprendre le fonctionnement de la vie des sols et la transformation des

         nutriments du sol dans la plante par le jeu des transmutations biologiques opérées par les bactéries...

 

      - Mesures minérales (ioniques) : Mesurer les éléments minéraux du sols par spectrophotométrie.

 

            L'eau qui a servi aux mesures électronique est mise à décanter, pour obtenir un jus presque clair.

            suffisamment pour être lue au filtre  U.V.  plus fin ( 420). avoir au moins 10 tubes à essai spéciaux.

 

            - Mettre dans un tube 10 ml de solution sans rien ajouter, ce sera la mesure de référence. (Le zéro).

 

            - Remplir une burette à 10 ml y ajouter le réactif de l'ion à rechercher, choisir le filtre qui correspond,

              mesurer.

                l'appareil donnera la lecture de la mesure de la quantité d'ion en Mg/L

 

            - Recommencer pour chaque ion.

 

              Important :  Pour bien réussir : Travailler dans un lieu ou l'ambiance est stable et bien éclairée.

                                                                     Nettoyer scrupuleusement les appareils, tubes, flacons, le plan de travail.

                                                                     Respecter les modes opératoires et bonnes pratiques de laboratoire...

 

  B)  les plantes : Vérifier que la plante se nourrit bien, de façon équilibrée.

 

     Les mesures Bio-Electroniques seront effectuées comme pour les sols, mais il faudra extraire le jus des

      jeunes tiges avec les bourgeons, (les surjoncs ou les gourmands). Les prélèvements sont recueillis dans bol

      de pression, broyées et pressées, pour obtenir 2 Cl. Si on ne le peut, diluer le jus obtenu dans un peur d'eau

      déminéralisée.

 

     Il faut éviter de centrifuger car la mesure de Redox est faussée par la centrifugation qui oxyde et par le

     magnétisme émis par le moteur électrique.  

 

     Dans le cas de grains, de farines ou de granulets, il faut broyer à sec avec un moulin , puis diluer dans de l'eau

     déminéralisée et presser dans un filtre pour extraire le jus.

 

     La mesures des minéraux se fait comme pour les sols, avec un spectrophotométrie..    

 

      Exemple de mesures Sol / Plante / Fruit  prises sur une vigne  du bordelais :

 

        A  : Sol     :  pH. : 6,2  -  rH² : 29,3    rhô :  6 800 ohms

 

        B : Tiges  :  pH. : 6,7  -  rH² : 28,3    rhô : 1 880 ohms

 

        C : Raisin :  pH. : 3,4  -  rH² : 27,6   rhô :  480 ohms

 

    Observations :

      Le sol est trop acide, et oxydé, il est sur les coordonnées des insectes et des moisissures cryptogamiques.

      Il est survolté (oxydé). les minéraux sont peu assimilables.

 

      La vigne est peu acide et oxydée, elle n'a pas pris la minéralisation, sa résistivité est encore trop forte.

 

      Le raisin n'est pas assez acide et pas assez réduit, il ne produira qu'un vin de faible tenue, qu'il faudra charger

      par des ajouts de bisulfite, de sucre, de tanin (boisage)... (Le vin, un produit Naturel ?).

 

      (Gare aux aigreurs d'estomac et maux de tête ! )  

 

       C'est un cas typique de culture intensive,

 

      Les coordonnées d'une vigne naturellement cultivée en respectant la vie du sol sont  en rouge :  A,   B,  C,

 

      Ce qui est bien fait dans la vigne, se bonifie en cave, le vin n'a pas besoin  d'être soutenu ou "corrigé" .

 

      L'importance est de donner au sol un équilibre qui se rapproche de la nature du sous sol,et du type de culture

      qui lui convient, les étapes de la vie des plantes, de la qualité des apports et de l'eau.  Tout est là !

 

      Un vin de cette qualité pourra être qualifié de " Vin médecin" !

 

         Que ton aliment soit ton meilleur médicament.

 

____________________________________________________________________________________________________

                                                                     

 

                                                                                      Association PANSERNATURE

                                                                                                    Loi 1901  N° : W37 200 4440           

                                                                                                          Webmaster : contact@pansernature.org
                                                                                                       Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                                                         Dernière modification : 23 juin 2018