Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________                            

     PANSERNATURE

   Promotion de l'Agriculture Naturelle pour la Santé et l'Environnement Restauré

                                                                                                                                                                        

  Accueil

 

    Sommaire

   

 L'Association P.N.

  Adhésion et dons

   Activités

   Statuts  Règlement

   Contact

   Nos Livres

 

  Réseau Ech et savoir

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Création de la Vie

  Equilibres vitaux

  Electricité sciences

  Mesures vitales

  Bio-Elctronique

  Polymorphisme

  Transmutations

  L'Oscillation 

  Dynamisation

  Rayonnements

 

  La Vie du Sol

  Equilibres Agraires

  Equilibre Electronique

  Equilibres Vitaux

  Analyse de Sol

  Docs techniques

  Compostage PN

  Compost Eubiotique

  Cycles vitaux

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Agriculture

  Arboriculture

  Maraîchage et Jardin

  Viticulture

  Amendements

  Plantes utiles

  Elevages

  Insectes

  Maladies

  Conseillers

  Le suivi agraire 

  Cycle lunaire

  Echanges-troc

 

 L'alimentation

  L' Air et son cycle

  L'Eau La Vie

  L'Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

  Arnaque Linky

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Paradoxe

  Cartons Rouges

 

 NaturOparc

 

 Nouvelles

  Infos Classées 

  Bibliographie

  Blog

  Liens Utiles 

  Agenda

 

 

 

 

                 Modèle de relevé de mesures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                   

   Application pratique chez un viticulteur :

   (Le nom et l'adresse ne sont pas exacts, mais l"analyse est réelle).

 

  Elle fait partie des 3 500 analyses complètes réalisées sur pace, chez l'habitant entre 1998 et 2002.

 

  Ce jour là, nous avons prélevé 3  échantillons

  sur des vignes différentes, celle-ci produisait

  du gamay rouge.

 

  Méthode de culture traditionnelle.

 

  Nous avons un sol alluvionnaire, calcaire, avec

  des traces de marne.

 

   - Un pH. beaucoup trop bas ( 5,7 au lieu de 7)

   - Un redox trop élevé traduisant un survoltage : 

        redox supérieur à 420 donc oxydé

   - Un rH² trop oxydé ( 29,4 au lieu de 26-/27)

   - Une résistivité juste au dessus de la norme.

 

  La vigne (feuilles)  a :

 

   - Un pH. un peu élevé ( 5,9 au lieu de 5,5)

   - Un Redox de 462 au lieu de 360,

   - Un rH² de 27,2 au lieu de 24 à 25

   - Une résistivité  un peu forte...

 

  Le raisin qui est presque à maturité mais la 

   vigne a subi un traitement  de 200 unité

   d'azote  (Urée)15 jours avant...

 

    Cela se donne une augmentation :

 

   - pH  près de 7,

     au lieu d'être près de 4/4,5  - 

   -  rH²  28,4 au lieu de 24

   - Une résistivité  trop élevée,  le signe d'un

     disfonctionnement.

 

  Cela se traduit par une activité anormale de la

  nutrition complètement déréglée, qui, à 3

  semaine de la récolte, ne pourra pas être pas

  être rattrapée...

 

  Cela a fait chuter le taux de brix qui exprime  le sucre, (taux d'hydrates de carbone) du  raisin, qui devrait être au stade 

  de la maturation, au moins égal à celui de la sève.

 

  Le départ du moût en fermentation ne pourra  se faire sans être "poussé" par du bisulfite et il devra être chaptalisé.

 

  Ces mesures de B. E. V., complétées par la composition minérale de chaque matière, expriment pleinement la réalité. 

 

  Elles permettent de mettre en oeuvre les solutions adaptées au cas par cas...

 

   Le taux de carbone est issu de la différence entre le CaO3 (Carbonate de calcium) et le CaO  (Calcium), multiplié

   par un coefficient. (x 35)

 

   le Nitrate total est exprimé par l'azote ammoniaqué (NH3) ce qui permet d'obtenir le C/N 

 

   On remarque d'emblée, sans même faire de calcul, que la mobilisation dans la plante est faible, parce qu'il n'y

   pas assez de catalyseur magnésien pour agir :  Mg/K =  75 / 112 = 0,66 dans la plante, il part déjà d'un

  déséquilibre du sol qui s'est maintenu dans la plante et qui, du fait de l'excès d'azote ajouté, a diminué, le rapport

   Mg/N aurait du être   au départ de  2,5 à 3.

 

  La solution que l'on a conseillé a commencé par apporter  3 000 Kg/Ha de dolomie et 2 000 Kg/Ha d'argile, pour

  commencer à rétablir les structures du sol, et fait semer, après la vendange, de l'orge dans la totalité des rangs,

  pour obtenir une couverture du  sol et et le fonctionnement normal du cycle du carbone....

 

   Il faudra trois ans pour rétablir le fonctionnement naturel du sol et obtenir 

    un vin digne de ce nom. 

 

 Mais, dès la première année, le fonctionnement du sol a fait apparaître son amélioration.

 

     "Ce qui est bien fait dans la vigne, n'a besoin d'être corrigé dans le chai !

 

 

                                                                                       ____________________________________________________________________________________________________________

 

                                                                      Association PANSERNATURE loi 1901  N° : W37 200 4440

                                                                                          Webmaster : pansern@pansernature.org
                                                                                     Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                               Dernière modification : 06 mars 2016