Accueil

   

  Association P.N.

   Adhésion et dons

   Activités

   Statuts

   Règlement intérieur

   Contact

   Nos Livres

 

   Projet Chine

 

 Sciences de la Vie

  Les Connaissances

  Bio-Electronique

  Création de la Vie 

  Cycle lunaire

  Dynamisation

  Energies

  Cycles vitaux

  Mesures vitales

  L'Oscillation

  Polymorphisme

  Polarisation

  Rayonnements

  Sciences Cachées

  Science de la Vie

  Transmutations

 

  La Vie du Sol

  Compost Eubiotique

  Compostage P N

  Equilibre Electronique

  Equilibre du sol

  Equilibres Vitaux

  Docs Amendements   

  Docs Pantes utiles

  Les cations essentiels

  Obéir à la Nature

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Analyse du Sol

  Amendements

  Agri Traditionnelle  

  Arboriculture 

  Elevages

  Maraîchage & Jardin

  Viticulture

  Insectes

  Maladies

  Plantes invasives

  Conseil Technique

  Le suivi agraire

 

 L'alimentation

  Cycle de l'air

  Cycle Azote

  Cycle Carbone

  Cycle de l'EAU

  Cycle Phosphore

  Dynamisation

  Eau La Vie

  Equilibre alimentaire

  Intolérances

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Marché libre

  Solutions Santé

  Corvid 19 ?

  La Vérité est Ailleurs    

  Vaccinations

  Vins Naturel ?

 

 Environnement

  Catastrophes

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Menteurs

  Le "SEL"

  Organiser un Marché

  Réseau Ech et savoir

  Paradoxe

 

 NaturOparc

 

  Bibliographie

  Blog PN (Forum)

  Liens Utiles

 

Schéma de la cellule par Lakhovsky

 

            Organiser notre Marché Indépendant

                     pour sortir du système des  marchés boursiers

 

    Pour réussir la transformation entre l'agriculture intensive et la culture naturelle,

      il faut sortir du système des marchés truqués, boursiers !

 

   Organiser un marché c'est d'abord s'approvisionner (amendements, composts, plants, semences, etc).

     On vérifie, on analyse ce que l'on achète.

     on peut préférer le troc entre l'approvisionnement et la vente, ce peut être,gagnan- gagnant

 

  A quoi cela servirait-il de produire des aliments de bonne qualité si leur prix de vente est soumis à la loi des

  marchés financiers, ce qui déjà étrangle la rentabilité des agriculteurs conventionnels.

 

  Au niveau des approvisionnements, la vente des  semences, les plants ne paraissent autorisés qu'à la condition

  que ces produits soient inscrits au catalogue officiel, un système encadré par l'état et les semenciers industriels.

 

  L'utilisation d'une partie des récoltes en vue de les ressemer est aussi soumis à des conditions drastiques, dont une

  taxe qui va dans la poche des semenciers, ceux qui fabriquent des plantes hybrides du type F1, avec des pesticides

  préventifs et des  OGM, (qui les empoisonnent).

 

  Les coopératives locales rachètent les produits bio au prix qu'elles décident de fixer, pour les revendre ensuite à ceux qui

  les achètent, ce qui leur procure un bénéfice important.

 

  Il faut savoir que nous ne produisons que 4 à 5 % du marché alimentaire "bio"en France dont 1,5 % est vendu directement.

  au consommateur, alors que les services de distribution ( les magasins bio, et surtout les grandes surfaces), importent les 

  denrées alimentaires estampillées "Bio".

 

  Si des magasins bio préfèrent s'approvisionnement au plus près, les grandes surfaces le font dans des pays éloignés,

  avec l'incertitude que les importations aient la qualité qui est annoncée.

 

  Dans la recherche du profit maximum, il y a certainement des tromperies au niveau de la grande distribution, puisqu'au

  niveau des aliments , des plats préparés, la chimie remplace souvent le naturel.

 

  Il y a donc un énorme marché potentiel, tant en France qu'ailleurs, surtout si le niveau de la qualité alimentaire peut être

  chiffré.

 

  Organisons notre Marché Libre :

 

  Notre méthode de culture naturelle, sur des petites surfaces dans un premier temps, peut produire des aliments de qualité

  très supérieure, et nous avons l'indice "QUEANS" pour attester du niveau de la qualité alimentaire de chaque aliment.

 

  Le producteur peut donc mettre librement, sur l'étiquette de son produit, le niveau de cette qualité par le chiffre qui détermine

  le niveau de cette qualité, d'après le résultat des analyses spécifiques.

 

  N'importe quel producteur peut demander à ce que nous analysions sont produit pour lui attribuer la note qui lui correspond.

 

  Seuls les produits ne comportant de matières incompatibles (pesticides, Ogm) pourront être chiffrés.

 

          La qualité énergétique d'un aliment n'a jamais été établie, jusqu'à présent !

 

                    L'association PANSERNATURE  peut le faire avec l'indice "QUEANS".

  

  Nous avons pu le constater, le marché de la qualité existe, il y a des circuits qui la recherche.

 

  La plus value qui sera générée peut permettre, en quelques années, de libérer les fermes de l'esclavage organisé

  par les coopératives, les lobbies phytosanitaires, les banques, etc.

 

  Ce qui est payé par la coopérative, peut être doublé, au minimum, par un acheteur intéressé, motivé.

 

  C'est le rôle du conseiller technique que de recherche les acheteurs potentiels pour le producteur qu'il a suivi.

 

  C'est sur la base d'un contrat qui définit le pourcentage de la plus value réalisée qui reviendra au conseiller.

 

  Cela supprimera des coopérative qui jouent le rôle d'intermédiaires - revendeurs.

 

  C'est la seule façon de sortir d'un système qui a transformé le paysan en esclave moderne.

 

 La révolution sociale de la paysannerie est en marche, pour ceux qui oseront la saisir.

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                            Page non contractuelle

____________________________________________________________________________________________________

                                                                     

 

                                                                                      Association PANSERNATURE

                                                                                                             Loi 1901  N° : W37 200 4440           

                                                                                                          Webmaster : contact@pansernature.org
 

                                                                                                                                                     Dernière modification : 23 novembre 2020