Bienvenue  sur le site de  PANSERNATURE   " Panser la Nature c'est Soigner la vie"

 __________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________                            

     PANSERNATURE

   Promotion de l'Agriculture Naturelle pour la Santé et l'Environnement Restauré

                                                                                                                                                                        

  Accueil

 

    Sommaire

   

 L'Association P.N.

  Adhésion et dons

   Activités

   Statuts  Règlement

   Contact

   Nos Livres

 

  Réseau Ech et savoir

 

 Sciences dela Vie

  Les connaissances

  Création de la Vie

  Equilibres vitaux

  Electricité sciences

  Mesures vitales

  Bio-Elctronique

  Polymorphisme

  Transmutations

  L'Oscillation 

  Dynamisation

  Rayonnements

 

  La Vie du Sol

  Equilibres Agraires

  Equilibre Electronique

  Equilibres Vitaux

  Analyse de Sol

  Docs techniques

  Compostage PN

  Compost Eubiotique

  Cycles vitaux

 

 Notre méthode

 ( d'Agriculture Naturelle)

  Agriculture

  Arboriculture

  Maraîchage et Jardin

  Viticulture

  Amendements

  Plantes utiles

  Elevages

  Insectes

  Maladies

  Conseillers

  Le suivi agraire 

  Cycle lunaire

  Echanges-troc

 

 L'alimentation

  L' Air et son cycle

  L'Eau La Vie

  L'Equilibre alimentaire

  La Nutrition

  Indice"QU.E.A.N.S"

  Solutions Santé

  Vaccinations

  Vins

 

 Environnement

  Energies fossiles

  Energies alternatives

  Energie Libre

  Fer Routage

  Pollutions

  Arnaque Linky

 

 Notre Liberté

  Atteintes à la vie

  Paradoxe

  Cartons Rouges

 

 NaturOparc

 

 Nouvelles

  Infos Classées 

  Bibliographie

  Blog

  Liens Utiles 

  Agenda

 

 

 

                Cycle Minéral du sol

 

                      La pédologie

 

  L'origine du sol est celui de la planète Terre, celle qui nous supporte, elle est constituée des sédiments 

  amalgamés dans l'espace, qui en s'associant ont été l'objet de réactions nucléaires en chaîne.

  

  La pression des vents solaires out refroidi la surface pour former la croûte terrestre, la soupe chimique des mers

  s'est peu à peu transformée en eau, par les gaz issu des vapeurs chimiques dégagés par les réactions...

 

  On considérer que la minéralité provient des roches siliceuses et de leur dégradations successives :

 

        Silice - granit - grès  ==>  décomposition climatique des roches - granulats ==> érosion ==> sables... 

 

        Grès ==> Attaque chimique acide et bactérienne ==> Calcaires acides  ==> sulfates , carbonates de

            calcium ...

         Potasse, magnésie, manganèse ...

 

        Végétation  ==> humus,  Eau ==>  acide humique , Silice, ==> Argiles,... 

 

        Calcaire, silice, argile, humus, eau ==> La vie...

 

    4 milliards d'années ont été nécessaires pour constituer la croûte terrestre, l'eau, la mer, l'atmosphère,  la vie, et

    5 à 6 millions d'années pour que les bactéries forment les êtres vivants les plantes, les animaux dont l'homme...

 

  La vie du sol s'est organisée avec les minéraux et l'eau pour se développer la vie organique, des organismes vivants.

 

  Une symbiose entre les quatre éléments essentiels, l'air , l'eau, le sol, l'énergie, chacun s'inscrivant dans un  cycle.

 

  Chaque cycle est le temps nécessaire pour que se reforme les conditions qui permettent de recréer les conditions

  du fonctionnement répétitif et continuel des opérations qui constituent la vie, avec et par l'action des bactéries.

 

  L'oxygène de l'air O², l'oxygène de l'eau O, l'hydrogène de l'eau H²,  le carbone ou  acide carbonique ou dioxyde (CO²),

  l'azote ou dioxyde NO² sont tous des gaz à l'origine,

 

  L'action des bactéries est d'ingérer les éléments minéraux pour les transformer en énergie, dans l'estomac des

  êtres vivants.

 

  Cette digestion est le fait de trois cycles, celui de l'air ou respiration, celui de l'eau, l'épuration, celui du terrain qui

  est le lieu de la digestion.

 

  L'estomac des animaux est interne à leur enveloppe corporelle, celui des plantes est dans le sol, au niveau des

  racines, des radicelles. à cette différence près, leur fonctionnement est sensiblement le même.

 

  La transformation des minéraux en énergie dans le sol, se fait par l'apport de la respiration en oxygène et en carbone

  qui descendent par la sève des feuilles aux racine et de l'énergie récupérée du soleil par la photosynthèse.

 

  Au contact des radicelles les bactéries dites "azobacter", utilisent l'oxygène de l'eau du sol et le carbone de l'air

  pour former l'azote qui servira au développement de la plante.

 

  Le carbone sera transformé en sucre, hydrate de glucose pour transformer dans la plante, les minéraux en énergie.

  L'excès d'oxygène O² sera rejeté dans l'atmosphère par la plante. 

 

  L'azote en excès subira des transformation en ammonium, en nitrite et en nitrate, dont l'excès l'ammoniaque

  sera rejeté dans l'atmosphère, par le sol.

 

  Dans l'estomac de l'animal, l'air est absorbé, il est filtré et assaini par les poumons, l'oxygène O² vient au contact

  du sang pour l'épurer et rejeter l'excès d'énergie sous la forme de carbone CO².

 

  On peut affirmer que c'est le sol qui gère le fonctionnement de la vie sur terre, tout part de lui pour être créé, tout

  y  revient pour être transformer, la vie ne se continue que par sa renaissance pour s'améliorer, s'amender..

 

 

  Ce tableau a été créé par M. Bourguignon, ingénieur Agronome.

 

  Les travaux demandés par Pierre Delbet,  Médecin, Chirurgien, Académicien, au Laboratoire National

  d'Horticulture de 1921 à 1930 qui portaient sur les apports nutritifs en matière de Santé ont établi que les

  éléments principalement nécessaires avaient un rapport d'équilibre bien précis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Ce tableau  est le résultat des mesures effectuées sur plus de 2 000 échantillons de terres provenant des régions

  allant de la Bretagne à la Gironde et du Limousin à l’Océan.

 

  L’avant dernière colonne représente le taux estimé, de présence du minéral, dans le sol en tonne par Hectare.

 

  La dernière colonne serait celle des valeurs souhaitées pour un bon équilibre nutritionnel général, un équilibre qu’il

  faut  adapter en fonction des cultures à mettre en place.

 

  L’erreur agronomique est de privilégier les engrais avec un dés équilibre qui est à la base de la venue des fléaux

  modernes, qui nuisent en agriculture, ainsi que pour la santé par la consommation.

 

  Ce qui n'est pas pris en compte, c'est le véritable fonctionnement biologique des sols, le travail des bactéries et

  celui des vers de terre, dont le rôle est de préparer les conditions du dérochage des roches mères, peu

  solubles, et de ramener ces minéraux ( magnésium, phosphore, potasse, ., au contact des racines des plantes.

 

  Quand la terre se durcit, parce que la vie du sol est remplacée par les engrais chimiques du type N. P. K., et que

  les pesticides ont fini de tuer cette vie, plus rien ne peut être prélevé dans le sous sol.

 

  De plus, sous le soleil, le sol durcit et se transforme en poudre, Une poudre qui est entraînée par le vent et par les

  pluies, comme on le constate avec le dérochage des sols, la disparition de l'humus.

 

                                                                                       ____________________________________________________________________________________________________________

 

                                                                      Association PANSERNATURE loi 1901  N° : W37 200 4440

                                                                                          Webmaster : pansern@pansernature.org
                                                                                     Association reconnue d "Intérêt Général"     

                                                                                                                               Dernière modification : 06 mars 2016